Devoir sur le rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOUTSONA SYLVIA CHRISTELLE
Master II Recherche Littératures
Du monde francophone
Université Cergy-Pontoise.

Exposé sur les formes et significations du rire dans la littérature, l’étude d’une œuvre complète le roman d’Alain Mabanckou, intitulé : « Black Bazar »

Résumé :
Black Bazar raconte la vie quotidienne d’un congolais à Paris dont la distraction permanente est la fréquentationdu « jip’s», un bar que fréquentent ses amis qui le surnomme « Fessologue ». Héros, pas tant que cela mais nous pourrons le présupposer pour l’instant, Fessologue est aussi le narrateur de l’histoire. En effet, au début du récit, il est à la fois malheureux et rempli de colère. Sa compagne, nommée « couleur d’origine », l’a quitté pour rejoindre un dénommé « l’Hybride », le joueur de tam-tam.Mais le héros surmonte toutes les souffrances provoquées par cette séparation en achetant une machine à écrire dans un dépôt vente. C’est dans cet élan de déception qu’il se met à écrire afin de mettre à nu toute cette vie déchue. Aussi, c’est en usant d’un humour débordant que Fessologue se lance dans des observations. Il présente ainsi la société, qui l’entoure, l’environne et qu’il aconnaissance, dans une satire politique et sociale du quotidien des noirs et de leurs conditions de vie en France. Ce qui lui permet de faire état du racisme que subit le Noir non seulement par rapport au Blanc mais aussi celui existant entre Noirs.
I- L’autodérision dans le comique et le grotesque
a)- La caricature grotesque du « Fessologue »
Le grotesque s’énonce dans l’œuvre d’Alain Mabanckou commeune composante du rire. Il est provoqué tout d’abord par la caricature que le héros fait de lui-même. Il se décrit comme un phénomène apparent de la sensibilité du bas corporel féminin. Cette caractéristique, on la tient du « Fessologue » lui-même qui informe le lecteur de ses tendances triviales. Et pour poursuivre sa propre ambition à tourner sa vie en dérision notamment lorsqu’il évoque sonamour déchu et sa situation de cocu et cela sans ménagement. Avec beaucoup de facilité et de précision, il raconte le départ de sa femme si bien qu’on a l’impression d’être en face d’un personnage sans limite et sans intimité, un personnage de théâtre qui se livre sans pudeur. La particularité de ce grotesque réside dans le fait qu’il soit animé par le héros lui-même qui se joue de sa propre failliteet se présente sans limite aux lecteurs. On est dans les excès d’exhibitions de la vie privée qui se trouve être un élément d’autodérision et qui provoque, à chaque fois, le rire du lecteur. A l’exemple de ceci : « quatre mois se sont écoulé depuis que ma compagne s’est enfuit avec notre fille et l’hybride, un type qui joue du tam-tam dans un groupe que personne ne connait en France, y compris àMonaco et en Corse ».
b)-L’éloge de la sape dans le grotesque et l’autodérision
Le personnage principal de Black Bazar a aussi une manie qu’il tient à tout prix à faire valoir, à savoir la Sape. Je le cite :
Veste en lin d’Emmanuel Ungaro qui se froisse avec noblesse et se porte avec délicatesse. Veste en tergal de Francesco Smalto. Vestes en laine vierge 100% voire 200% avecun tissu pure Cerruti 1884. Chaussette Jacquard. Cravate en soie certaines avec des motifs de la tour Eiffel ou de l’arc de Triomphe. Amoureux des cols italiens à trois ou quatre boutons, j’aime les ressentir autour de mon cou, droits, doublés, infroissables. Dis-moi comment tu noues ta cravate, je te dirai qui tu es- voir qui tu hante
Dans ce portrait vestimentaire du héros, nous voyons quela sape constitue une part importante de son quotidien d’immigré en France. Les apparences sont pour lui une réelle motivation comme une sorte de motif d’existence et elle constitue un acharnement. Elles servent à planter le décor des figures grotesques des personnages qu’il tourne en dérision. Ainsi, il nous transporte dans une critique élogieuse des sapeurs congolais dont ses amis et lui se...
tracking img