Devoir d'invention

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1531 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cher Monsieur le Directeur de la Comédie Française,

C'est suite à votre demande que je vous écris aujourd'hui dans le but de vous faire parvenir ma proposition de pièce à monter. Participer à l'élaboration de la programmation de l'année à venir, pour moi qui ne suis qu'une humble comédienne, constitue un immense honneur, sachez-le. En raison de cela, je tâcherai de remplir au mieux mamission.
Maintes réflexions ont poussé mon choix à se porter sur la pièce de l'éminent Sophocle, dramaturge préféré des athéniens, Oeidipe roi. Je m'efforcerai, au fil des mots, en faisant appel à votre raison et parfois à vos sentiments, à vous démontrer,Monsieur le Directeur, qu'il serait tout simplement regrettable,même déplorable, de ne pas saisir cette chance qui s'offre aujourd'hui àvous. Et ce, pour la contribution sans pareil de ce dramaturge hors pair à l'avènement du genre théâtral, non seulement dans le domaine de la scénagraphie mais aussi dans la célébration du peithô. Vous constaterez pareillement que Sophocle se distingue de par sa capacité à produire de l'effroi et de la pitié en recourant à l'ironie tragique, de même qu'il sait tenir en haleine ses spectateurs enfaisant se succéder trois intrigues. Enfin, la visée de sa pièce est noble, car pédagogique, elle amène le spectateur à une réflexion sur soi et sur la condition humaine en général.

Le théâtre a vu le jour au sein de la société athénienne, du fait que ce genre accorde une place prééminente à la parole, de même que la démocratie athénienne qui affirme de cette façon sa spécificité. D'autant plusque c'est à Sophocle, que revient le mérite de l'avènement du genre théâtral. Aristote prête en effet à Sophocle l'invention du tritagoniste. Le spectateur n'assistait désormais plus à des monologues ou à des dialogues mais il voyait sur scène des interlocuteurs qui cherchaient à se convaincre ou à persuader une troisième personne. Aussi, Sophocle aurait inventé en 465 les décors usuels de fondde scène, instituant ainsi nombres d'innovations scénographiques. C'est pour cela que j'ai voulu, en choisissant Oeidipe roi comme pièce à monter, rendre hommage à l'illustre Sophocle et raviver dans le coeur des hommes la flamme de l'admiration, de peur qu'elle ne s'affaiblisse par le temps, à cet homme à qui nous devons tant.
Outre l'intérêt scénographique de sa pièce, Sophocle retranscritle pouvoir considérable qu'Athènes investit aux hommes au Vème siècle avant Jésus Christ. Le personnage d'Oeidipe est d'ailleurs significativement caractérisé par la volonté d'exercer un rôle viril dans l'exercice du pouvoir et de la parole, en partant à la recherche de la vérité.L'échange réglé de paroles se substitue à l'exercice de la force brute. Si le théâtre est avant tout parole, alorsSophocle célèbre de façon remarquable le peithô, la faculté de persuader, de dissuader. A plusieurs reprises, on voit la persuasion à l'oeuvre notamment au début de la pièce lorsque le prêtre de Zeus demande de l'aide au héros, Créon cherche ensuite à prouver qu'il est innocent, Jocaste veut empêcher Oedipe d'aller plus avant de son enquête, le Berger enfin veut faire taire le Messager. Tout personnagecherche par l'efficience de sa parole à agir sur un autre, et c'est précisément cette obsession de la parole persuasive, croyez-moi Monsieur le Directeur, qui à mon égard rend cette pièce admirable.

Par ailleurs, le principe et l'âme de la tragédie étant le mythe, de tous les mythes antiques, c'est sans doute celui d'Oeidipe qui a été le plus exploité, en Europe et ailleurs. Il a existéavant Sophocle, chez Homère, Hésiode, Pindare, Eschyle, et depuis Sophocle, il s'est renouvelé et enrichi. L'histoire d'Oeidipe est par conséquent connu d'un très large public, comme l'écrit très justement Lévi-Strauss " Un mythe est perçu par tout lecteur dans le monde entier". Vous comprendrez, Monsieur le Directeur, que la connaissance par tous de ce mythe participe à l'amplification de la...
tracking img