Devoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 1 (250 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
peut-on :

Les conditions de la connaissance du moi sont-elles "réunissables" effectivement

Connaître :

produire un jugement de connaissancequi suppose des intuitions et des concepts: "Sans la sensibilité, nul objet ne nous serait donné; sans l'entendement, nul ne serait pensé. Des pensées sansmatière sont vides; des intuitions sans concepts sont aveugles" Kant, Critique de la raison pure PUF, La connaissance requiert un objet stable (Platon,Cratyle Belles Lettres. Attention la conscience de soi n'est pas une connaissance de soi (Kant)

Le moi :

-concept qui désigne les états intérieursempiriques réunis par le je pense qui les accompagne
-intuition qu'un sujet empirique a de lui-même
-auto affection de l'acte de transcendance, del'intentionnalité (Michel Henry)
problème: le moi ne peut être réduit à un concept car il perdrait son originalité mais il ne peut être réduit à un donnésous peine de perdre toute consistance (point aveugle)

L'homme a toujours aspiré à plus de connaissance ce qui nous a amenés aujourd'hui à la multitudede connaissances que nous avons à notre disposition. Si ces connaissances peuvent être d'ordre matériel, elles sont aussi de l'ordre de la connaissancede soi. Ainsi, tout homme disant « Je » a une certaine connaissance de lui. Viens alors une interrogation : Peut-on totalement se connaître soi-même ?Plan du document :

1. La connaissance de ce son esprit de son corps
2. La connaissance de ce son esprit
3. Les limites de la connaissance de soi
tracking img