Devoirs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Croissance et déséquilibre planétaire

Alain Beitone
Janvier 2003

Remarques liminaires

L’intitulé de ce sujet est problématique. Certes, il n’est pas difficile de comprendre que la réflexion demandée porte sur la croissance économique. Mais le singulier de « déséquilibre planétaire » est plus surprenant dans la mesure où il existe de nombreux déséquilibres : sociaux, écologiques,géo-politique etc.
Les candidat(e)s doivent donc faire un choix : quel est le déséquilibre planétaire que l’on va tenter de mettre en relation avec la croissance économique.
Il semble que la meilleure solution consiste à mettre l’accent sur le déséquilibre Nord-Sud (ou pays riches/pays pauvres), tout en examinant les différentes facettes de ce déséquilibre fondamental.
Dès lors, la problématiqueapparaît assez claire : Dans quelle mesure la croissance économique permet-elle de résorber le déséquilibre planétaire ? Le sujet renvoie donc à la fois aux travaux qui concernent la croissance économique et à ceux qui concernent développement. Dans ces travaux, on retiendra en particulier tout ce qui concerne les inégalités (déséquilibre planétaire). Cela conduit aussi à une réflexion sur lagouvernance mondiale (comme moyen de lutter contre le déséquilibre planétaire).
Il faut souligner que, si ce sujet est traité à l’oral, il est possible de puiser des informations statistiques dans la documentation disponible en bibliothèque. Par contre à l’écrit, la dissertation est rédigée sans documents et le jury n’attend donc pas des candidats qu’ils fournissent un grand nombre de donnéesstatistiques. Par contre la ou les problématiques, ainsi que les mécanismes économiques doivent être explicités.
Rappelons une fois de plus qu’il n’existe pas une seule bonne façon de traiter un sujet et que d’autres plans ou d’autres approches étaient possibles dès lors qu’ils étaient justifiés à partir de l’intitulé du sujet.

Proposition de corrigé

Introduction :
Le ministre français de l’EducationNationale a fait de la lutte contre l’illettrisme l’une de ses priorités. Et il s’agit certes d’un problème grave pour ceux qui en sont victimes, mais il ne faudrait pas oublier que 98% des analphabètes se trouvent dans les pays du Sud. Le déséquilibre planétaire est massif : la richesse, la santé, l’éducation, la démocratie, la protection de l’environnement sont au Nord, la pauvreté, les guerres,les dictatures, la désertification sont au Sud. Cette présentation manque certainement de nuance. On insiste beaucoup, depuis une quinzaine d’année sur la diversification, voire l’éclatement des tiers-mondes. Par ailleurs, la pauvreté existe dans les pays riches et elle s’est même aggravée dans certains d’entre eux depuis les années 1980. Mais cette nécessaire prise en compte de la complexitédes problèmes qui caractérisent l’économie mondiale, ne doit pas occulter le contraste essentiel entre pays riches (les pays industrialisés du Nord) et pays pauvres (Pays en développement, Pays les Moins avancés etc.). De nombreux travaux de la Banque Mondiale et du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) ont attiré l’attention sur l’ampleur de ce déséquilibre planétaire et surl’aggravation des inégalités en dépit de certaines évolutions favorables. Cette situation constitue à bien des égards une désillusion (pour reprendre le titre d’un livre récent de J. Stiglitz). L’économie du développement, telle qu’elle s’est développée à partir des années 1940-1950 (avec les travaux de Lewis, Hirschman, Perroux, Rostow, Myrdal, etc.) laissait espérer que, grâce notamment à la politiqued’aide au développement et à l’adoption de politiques volontaristes adaptées, il était possible de sortir du cercle vicieux de la pauvreté. Plus près de nous, les théoriciens de la croissance endogène (et particulièrement R. Lucas) ont mis l’accent sur la thèse de la convergence des économies. Cependant, en dépit des difficultés de mesure, la plupart des travaux empiriques ne concluent pas à...
tracking img