Devrait-t-on mentir?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
À-t-on le droit de mentir?

Le 16 avril 2010

[pic]

Ι- Identification de la Documentation
[pic]

Source internet :

1. http://www.utc.fr/~gapenne/Projets/A98/A98pr04.html#I1

2. http://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-mensonge-place-philosophie-105485.html

3. http://www.maphilo.net/sujet_reflexion-mensonge-eclairer-valeur-accordons-2890.html

4.http://fr.wikipedia.org/wiki/Mensonge

5. http://impossibilia.blogspot.com/2006/09/connaissance-et-mensonge.html

6. http://philo.pourtous.free.fr/Articles/Eric/mensongeethique.htm

7. http://www.sophiste.net/doc/Platonphilosophie.htm

8. http://blog.crdp-versailles.fr/parcoursphilosophiquedet20/index.php/post/30/01/2009/Qu-est-ce-que-mentir

9.http://www.cairn.info/revue-psychanalyse-2004-1-page-31.htm

10. http://www.linternaute.com/sante/dependance-psychologie/vivre-avec/mythomanie/mythomanie.shtml

11. http://acarpediem56.canalblog.com/archives/2009/03/02/12765983.html

Source littéraire :

1. Cuerrier Jaques, «l’être humain, quelques grandes conceptions modernes et contemporaines, 4e Édition» 7001, boul., st-Laurent Montréal (Qc) 1e trimestre2009.

Introduction 
[pic]

Tout d’abord, la réflexion philosophique suivante est orientée vers la notion d’honnêteté ainsi que celle du mensonge. Ce questionnement qui concerne l’être humain dans son intériorité fait face au plus contradictoire des raisonnements dans notre société actuelle. L’idée m’est venue d’aborder ce sujet à la suite de la lecture d’un proverbe cité par Plaute, un poètecomique latin très populaire dans la Rome antique.
« On préfère un compliment menteur à une critique sincère. » À partir de cette affirmation, une question reste « À-t-on le droit de mentir? » Venant du fait que nous vivons dans une société où bien paraitre est essentiel, devrait-on utiliser le droit que nous nous sommes accaparé de mentir? Le fait que nous mentions ne nous fait-il pas paraitreseulement hypocrites aux yeux des autres ou au contraire il nous aide à sortir de plusieurs situations délicates? Personnellement ce sujet est intéressant de par l’analyse et les réflexions qui peuvent en ressortir. De ce fait, il reste que l’acte de mentir est toujours totalement volontaire et intentionnel alors pourquoi cette faculté occupe la majorité de nos conversations, un mensonge même minimene peut-il pas être négatif lors de nos échanges avec les autres? À la suite de la lecture de ce document vous serez en mesure de comprendre mon point de vue et mes analyses afin de mieux interpréter mon opinion sur cette question philosophique.

[pic]

Plaute (Titus Maccius Plautus en latin) est né vers 254 av. J.-C. à Sarsina, et il est mort en 184 av. J.-C à Rome.

Analyse
[pic]Dans notre société de consommation actuelle, la notion du mensonge est omniprésente dans chaque conversation et dialogue que nous partageons avec les autres. Ainsi lors de nos entretiens avec d’autre personnes le mensonge est d’usage fréquent, il joue dans notre relation avec les individus un rôle considérablement important qui nous suivra tout au long de notre vie. À partir de cela, nous pouvonsdéduire que l’acte de mentir est un fait volontaire et intentionnel mais est-il instinctif? Cela dit, l’action de mentir ne doit pas être confondue avec l’erreur, puisque ce geste est fait en ne sachant pas que ce que nous affirmons, soit lorsque notre connaissance sur un sujet donnée n’est pas totalement réelle à l’affirmation dont nous sommes persuadées. Pour rendre un mensonge innocent il suffit defaire en sorte que cette action ne peut nuire non seulement à nous mais à autrui, il est réellement difficile d’obtenir cette certitude : aussi il est rare qu’un mensonge soit totalement innocent. Ce qui nous mène à la question philosophique suivante ; A-t-on le droit de mentir? À la suite de la lecture de ce texte il sera démontré ma perception sur ce sujet à l’aide de plusieurs aspects et...
tracking img