Diabete

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (987 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les phénotypes diabétiques



Le diabète correspond à une hyperglycémie chronique, diagnostiqué après une HGPO à une valeur de 1,26 g.L.



On distingue deux types de diabètes :



LeDID, diabète insulino-dépendant ou diabète de type I (dit maigre)

Le DNID, diabète non insulino-dépendant ou diabète de type II (dit gras)



Néanmoins les complications à long terme de cesdeux maladies sont identiques :



- lésions de petits vaisseaux, la microangiopathie diabétique, le glucose en excés peut agir avec des protéines du sang et de la paroi des vaisseaux ,qui en s’épaississant deviennne moins élastique ; ayant pour conséquence une obturation des vaisseaux ou des hémorragies.



Conséquences : rétinopathie, le diabéte est la première cause decécité.

Néphropathie, greffe de rein , dialyse, les troubles sont détectés par analyse d’urine, détection de l’albumine.



- lésions de plus gros vaisseaux, artèresex des membres inférieurs, artériopathie, amputation., artères coronaires, avec infarctus du myocarde.

- Atteintes des cellules nerveuses, neuropathie, diminution des reflexes,impuissance chez l’homme



I/ Le DID


A/ Analyse des données sanguines.



Le sujet atteint de DID, présente une hyperglycémie chronique, et une très faible quantité d’insuline dans lesang.(insulinémie)

L’absence d’insuline ne permet pas la réaction des cellules effectrices et entraîne une absence de glycogénogenèse et de lipogénèse, d’où le terme « maigre ».



Par ailleurs le tauxde glucagon est plus élevé que chez un sujet sain, l’effet antagoniste « glucagon, insuline » étant absent, la glycémie est d’autant plus élevée qu’il persiste une glycogénolyse inutile.



B/analyse histologique du pancréas


Le pancréas d’un sujet atteint de DID, présente une masse nettement inférieure par rapport à un sujet sain. L’absence de cellules B, explique l’absence de la...
tracking img