Diable au corps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (327 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Diable au corps de Raymond Radiguet

Biographie de Rarmond Radiguet :
Raymond Radiguet est un écrivain français, né le 18 juin 1903 à Saint-Maur et mort le 12 décembre 1923 àParis. Talent très précoce, il a écrit deux romans ayant connu un grand succès critique et populaire, soit Le Diable au corps et Le Bal du compte d'Orgel, publiés alors qu'il abordait lavingtaine.

Son oeuvre, Le Diable au corps :
En 1923, Bernard Grasset lance Le Diable au corps de façon spectaculaire, sur le thème : « le premier livre d’un romancier de 17 ans ».Devant une telle publicité, qu’elle juge de mauvais goût, la critique est surprise, voire moqueuse et hostile. Mais, après la publication, Radiguet reçoit de chaleureuses félicitationsd’écrivains tels que Max Jacob, René Benjamin, Henri Massis et Paul Valéry. Le jeune écrivain écrit dans Les Nouvelles littéraires le jour même de la publication de son roman, le 10 mars 1923, unarticle dans lequel il affirme que son roman qui puise pourtant dans sa vie est « une fausse biographie » : « Ce petit roman d'amour n'est pas une confession [...] On y voit la liberté,le désœuvrement, dus à la guerre, façonner un jeune homme et tuer une jeune femme [...] le roman exigeant un relief qui se trouve rarement dans la vie, il est naturel que ce soitjustement une fausse biographie qui semble la plus vraie ».

Son décès :
Raymond Radiguet meurt emporté par la fièvre typhoïde le 12 décembre 1923. Avait-il le pressentiment de sa finprématurée lorsqu’il écrivait dans les dernières pages du Diable au corps : « Un homme désordonné et qui va mourir et ne s’en doute pas met souvent de l’ordre autour de lui. Sa vie change. Ilclasse ses papiers. Il se lève tôt, il se couche de bonne heure. Il renonce à ses vices. Ainsi sa mort brutale semble-t-elle d’autant plus injuste. Il allait vivre heureux. » ?
tracking img