Diagnostic export

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2607 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE DIAGNOSTIC EXPORT
Le diagnostic export est l’outil principal qui permet à l’entreprise ayant un projet à l’international de prendre une réelle décision, il permet une prise de conscience de l’entreprise sur ses capacités à exporter.
Il se compose d’un diagnostic interne qui vise à établir les forces et les faiblesses de l’entreprise, ainsi qu’un diagnostic externe qui permet d’étudierl’environnement macroéconomique grâce à la méthode PESTEL, puis l’environnement microéconomique en analysant plus précisément les menaces et les opportunités qu’il offre.
Le barème du scoring : 0= inexistant ; 1= mauvais ; 2= passable ; 3= bon ; 4= très bon ; 5= excellent
I- LE DIAGNOSTIC EXTERNE
A- L’environnement macroéconomique :
l’environnement macroéconomique peut être étudiégrâce à la méthode PESTEL (Politique, Economique, Social, Technologique, Environnementale, Légal), présentant les menaces et les opportunités de l’Italie sous forme de tableau :
| Menaces | Opportunités | Analyses | SCORING |
Politique | -Un gouvernement désavoué par la population et l’opposition à cause des scandales du chef de l’exécutif SilvioBerlusconi. (Motion de censure, annulation de l’immunité judiciaire par la Cour Constitutionnelle). | -Concernant la politique fiscale les sociétés étrangères non résidentes sont seulement taxées sur leur chiffre d’affaires réalisé en Italie.-L’Italie fait partie de l’Union Européenne, elle intègre donc une politique coordonnée aux plans européens. | -La politique en Italie est secouée par lesdifférents scandales du chef du gouvernement Silvio Berlusconi ce qui rend le pouvoir instable dans la mesure où il est désapprouver par la nation toute entière. -Une mauvaise gestion du pouvoir peut avoir des effets sur l’attrait du pays pour les investisseurs étrangers. | 2 |
Economique | -Réforme de l’Etat : baisse dessalaires des fonctionnaires donc baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires.-Augmentation du chômage.-Déficit commercial avec la France de 3 Mds d’euros au profit de l’Italie. | -C’est la 6eme économie mondiale.-Le secteur agroalimentaire est un secteur porteur en Italie.-Il y a un fort tissu entrepreneurial : 80% des entreprises sont des entreprises familiales.-L’Italie est le 2e partenaire commercialde la France : elle absorbe 8,5% des exportations françaises.-Regain de croissance au premier trimestre 2011 (+0,4%) | L’Italie est en sortie de crise, celle-ci l’avait très fortement affecté. Les principaux secteurs porteurs sont à la hausse, de plus le contexte entrepreneurial encourage les affaires, les PME familiales y sont majoritairement représentées, un avantage pour notre entreprise quine sera pas dépaysée concernant le mode de distribution de son produit. | 3 |
Socioculturel | -Faiblesse du pouvoir d’achat à cause de la crise.-Baisse tendancielle des mariages même dans ce pays très traditionaliste.-La fuite des cerveaux vers la France et les Etats-Unis. | -La population est vieillissante.- Les Italiens privilégient lesrelations et la famille dans tous les aspects sociaux, et même au travail. -La population est très instruite et diplômée du supérieur. | La baisse des mariages n’est pas une très grande menace dans la mesure où les Italiens ont conservé, dans leur culture, les grandes traditions cérémoniales. Le vieillissement de la population tend à faire perdurer ces traditions. | 3 |Technologique | -Faible part des dépenses publiques en recherche et développement (1% du PIB), au-dessous de la moyenne européenne (1,9%du PIB). | -La production de dragées ne nécessite pas de technologie particulière. | La technologie n’est pas au cœur de ce métier mais plutôt le savoir-faire artisanal qui est une valeur ajoutée au produit. | 4...
tracking img