Diagnostic externe et interne de l'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES

Résumé :
L’engagement des entreprises dans le développement durable consiste à conjuguer performance et responsabilité. La performance financière ne suffit
plus à apprécier la performance d’une entreprise. Dès lors, les entreprises doivent mesurer leurs progrès à partir d’une performance plus globale incluant, en dehors de la dimension économique, desdimensions sociale et environnementale. A présent, comment mesurer cette performance globale ? Existe-il des outils de mesure globale de la performance ? Sinon comment approcher cette mesure ?
Mots clés : performance globale, responsabilité sociétale des entreprises, parties prenantes, indicateurs intégrés, convention.
1. INTRODUCTION :
Depuis quelques années, de nombreux concours sont organisés auniveau national pour
récompenser les entreprises qui se sont lancées dans une démarche de responsabilité sociétale.
Pour citer un exemple, le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables a entrepris
depuis 2000 l’organisation d’un trophée national qui récompense la qualité de l’information
environnementale et sociale publiée dans les rapports des entreprises françaises. Ce genred’initiative est déclinée au niveau régional (avec les « Trophées de la responsabilité sociétale »
de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur) et également au niveau départemental (avec le
lancement par le Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprises des « Trophées de la performance
globale » auprès des entreprises de la Vienne). Toutes ces initiatives volontaires auraient pour
objectifs d’inciter lesentreprises à changer de comportement et à s’engager dans une politique
de développement durable. Ce concept apparaît officiellement dans les années 80, suite à la
création d’une commission sur l’environnement et le développement dirigée par Gro Harlem
Brundtland (à l’époque Premier ministre en Norvège) et pour le compte de l’ONU. En 1987,
cette commission (dite Commission Brundtland, du nom de saprésidente) définit le
développement durable comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans
compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Bien que cette
définition soit la plus fréquemment utilisée, elle présente un caractère trop général qui laisse
place à plusieurs interprétations. De plus, elle fait référence à une dimension macroéconomique
relevantdu débat politique et qui est difficilement applicable aux entreprises. Alors, comment
ces dernières peuvent-elles contribuer au développement durable ?
Selon la Commission européenne1, la déclinaison des principes du développement durable à
l’échelle des entreprises doit se faire par le biais de la responsabilité sociétale. Elle définit la
responsabilité sociétale des entreprises (RSE) comme« l’intégration volontaire, par les
entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et àleurs relations avec leurs parties prenantes » (Livre vert, juillet 2001, p.8). Cette responsabilité
signifie essentiellement que les entreprises, de leur propre initiative, contribuent à améliorer la
société et à protéger l’environnement, en liaison avec leursparties prenantes. Ces parties
prenantes ou « stakeholders », définit par Freeman (1984) comme tout groupe ou individu
pouvant influencer ou être influencé par l’activité de l’entreprise, attendent des entreprises
qu’elles rendent compte de la manière dont elles conduisent leurs activités et assument leurs
impacts sur les employés, les actionnaires, les riverains, l’environnement, etc. C’est dansce
contexte que « le concept de performance globale est mobilisé dans la littérature managériale
pour évaluer la mise en oeuvre des stratégies de développement durable par les entreprises »
(Capron & Quairel, 2005) et rendre compte de leurs responsabilités sociétales aux diverses
parties prenantes.
La performance globale, définit comme « l’agrégation des performances économiques,...
tracking img