Diagostic

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6815 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GUIDE METHODOLOGIQUE
DE LA CONDUITE DE PROJET

MONTER UN PROJET
OU CONDUIRE UNE ACTION
DU PAREIL AU MEME

Sans même en avoir conscience, nous sommes régulièrement en situation de projet. Tous les projets sont dans la nature, à tous les âges, dans tous les domaines, comme organiser une fête, partir en vacances, monter un groupe de musique, agir avec les pays en voie de développement, créerson propre emploi, voire sa propre entreprise…..

MONTER UN PROJET, c’est tout simplement se fixer un objectif et se donner les moyens de l’atteindre.

L’objectif de ce petit guide est :
de vous donner les principaux points de repères qui vous permettront de commencer à réfléchir sérieusement au projet que vous avez en tête.

Petite vue d’ensemble pour commencer : sachez que tout projetcomporte cinq dimensions :
_ Une dimension personnelle
UNE VRAIE DEMARCHE D’APPRENTISSAGE
La 1ère et la plus évidente. Il s’agit de votre idée, ce que vous allez mettre de vous-même, ce que vous allez découvrir de vous-même et des autres.
_ Une dimension sociale
UN PROJET NE SE MONTE JAMAIS SEUL, VOUS AUREZ BESOIN DES AUTRES
Vous ne vivez pas dans une bulle. Votre action s’inscritnécessairement dans un environnement plus ou moins éloigné du vôtre. Vous allez entrer en relation avec lui, engager le dialogue, développer de nombreux contacts.
_ Une dimension technique
PARTEZ DU BON PIED AVEC UNE BONNE ORGANISATION
Il s’agit de tous les aspects matériels et concrets du projet qu’il faut posséder et maîtriser.
_ Une dimension économique
PAS DE PROJET SANS BUDGET, QUI PLUS EST CRÉDIBLETout le monde le sait, l’argent est le nerf de l’action.
Votre projet a un coût (il faudra trouver les financements nécessaires) mais il peut aussi être créateur de richesses.
_ Une dimension temporelle
POUR CONSTRUIRE SOLIDE, IL FAUT DU TEMPS.
A moins d’une baguette magique, rien ne se construit en un claquement de doigts. Un projet a un début, un milieu et une fin. Il peut se prolonger, sedévelopper, se pérenniser.
Savoir agir dans l’urgence sans se précipiter : un vrai défi.

A garder en tête :

1. Ne sous-estimez pas la phase de préparation, elle est essentielle. Se poser toutes les bonnes questions, c’est déjà entrevoir les solutions ou les impasses.

2. N’hésitez surtout pas à demander conseil. De nombreux professionnels sont là pour vous accompagner et vous aider àréaliser votre projet.

3. C’est en « forgeant que l’on devient forgeron », les anglo-saxons disent « learning by doing » ce qui signifie en clair que vous avez le droit à l’erreur, à charge pour vous d’en tirer les enseignements pour aller plus loin.

4. Tout projet est évolutif, comme vous, il est vivant, il change et il grandit.

5. Pas d’autocensure a priori. Vous ne pouvez pas savoir ce quisortira en fin de compte de la marmite, tous les jours l’impossible est en cours…

LES PRINCIPAUX INGREDIENTS
DONT VOUS AUREZ BESOIN POUR
CONDUIRE VOTRE PROJET :
_ Une bonne dose d’imagination et de
créativité : osez !
_ Une réelle ouverture d’esprit et beaucoup
d’écoute.
_ De l’audace et du réalisme, c’est-à-dire une
prise de risque raisonnée.
_ Une détermination sans faille : croyez envous et en votre projet.
_ Une patience à toute épreuve.
_ Du travail, encore du travail.
_ Un questionnement critique permanent.
_ Ce qu’il faut de méthode et d’organisation.
N’oubliez pas le joker, la méthode GBS
(Gros Bon Sens) chère aux Québécois.

A PROPOS DE METHODE : VOICI LES 10 PRINCIPALES ETAPES DE LA CONDUITE DE PROJET :

1. Clarifier l’idée, tenir compte des besoins etdes attentes
2. Faire l’état des lieux, analyser le territoire, écrire une problématique
3. Elaborer le budget prévisionnel
4. Formaliser le projet
5. Trouver des partenaires, analyser les risques, s’assurer
6. Bâtir le plan d’action, élaborer les outils d’évaluation
7. Communiquer pour informer, adhérer, fédérer. Défendre son projet
8. Réaliser le projet
9....
tracking img