Dialogue jeu de l'amour et du hasard et l'ecole des femmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (644 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fred et Georges étaient deux frères jumeaux inséparables depuis leurs naissances. En effet, entre eux régnaient une entente sans faille et ceux malgré seize ans de vie commune. Quand l'un commençaitune phrase l'autre la finissait. Leur relation si harmonieuse qui faisait la joie de leurs parents (ainsi que leur grand malheur) se brisa suite à une simple querelle artistique. Ce désaccord avaitdébuté avec la représentation au théâtre de la Comédie Française de deux comédies Les jeux de l'amour et du hasard de Marivaux et L'école des femmes de Molière :

" Mais enfin, ne vient pas me direque par un "heureux hasard" Dorante et Silvia eurent la même d'échanges d'identités avec leurs propres valets. Ce genre d'histoire ne peut se passer que dans une pièce de théâtre, car dans la vraie vieune telle choses aurait été fort improbable. Molière lui respecte toutes les règles d'une comédie classique, la règle de vraisemblance, les trois unités, il écrit même en vers. Molière signe son coupde maître en réussissant à élever la comédie au rang de la tragédie tout en restant amusant.

_ Eh bien je préfère une douce histoire d'amour absurde ponctué par des valets ridicules qui conserventle comique, reprit Georges que de voir une pièce amer et peu chaleureuse. Ses rimes sonnent fausses, les sous entendus vulgaires, Agnès me parait bien trop sotte et innocente et cet Arnolphe, cevieil misogyne aigri et par peur d'être cocu élève dans le but de se marier une pauvre jeune fille qui à l'âge d'être sa fille dans l'ignorance la plus totale. Je trouve cette pièce un peu indigeste àvrai dire.

_ Indigeste! Cette pièce est un classique et est bien plus profonde que celle de Marivaux, la pièce ne se concentre pas seulement sur l'histoire d'amour entre Agnès et Horace, on voit laparodie des moeurs de l'époque, et c'est là tout le génie de Molière. Je le trouve au contraire très amusant, les sous entendus, l'ignorance d'Agnès nous touche et nous amuse en même temps. La...
tracking img