Didactique de la grammaire du fle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1585 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Espace réservé à l’enseignant correcteur
NOTES : 16/20
Bon travail

TEMPS PASSE
A l’étude du cours : 24H
A la rédaction du devoir : 3H
Date d’envoi : 01/03/11

Question 1

Public concerné : adolescents et adultes exolingues. Groupe de 12 à 15 étudiants.
Institution : école de F.L.E. à Aix en Provence
Niveau : B2 - Niveau avancé ou indépendant :
- est capable de comprendre lecontenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe.
- peut communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance tel qu'une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l'un ni pour l'autre.
- peut s'exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et lesinconvénients de différentes possibilités.

Question 2

Objet grammatical de la séquence : le discours rapporté et le mode conditionnel et ses emplois. Quel est le rôle du conditionnel dans le discours rapporté?
Il permet de prendre de la distance, de ne pas prendre position (procédé de modalisation)

Le discours rapporté permet au narrateur de citer les paroles de quelqu’un d’autre. Il existeplusieurs façons de rapporter les mots des autres.
le style peut être direct ou indirect.

Le style direct est la forme la plus littérale et la plus objective, elle constitue une rupture dans l’énonciation car ce n’est plus le narrateur qui parle mais quelqu’un d’autre. Le texte rapporté est introduit par des guillemets.
L’information est neutre mais peut être influencée par certains verbesd’incises (ex : prétendre, reconnaitre)
Ex : « L’ourse nous a attaqué » a prétendu un des chasseurs.

Le style indirect ne prend pas la place du discours premier mais lui est subordonné. Il implique des changements : temps des verbes, pronoms, indicateurs spatio-temporels.
Ex : Un des chasseurs a prétendu que l’ourse les avait attaqués.

Question 3

1. Activité de compréhension du sens globalDistribution des textes. Première lecture collective des deux articles. L’enseignante explique les mots nouveaux.
Deuxième lecture silencieuse.
L’enseignante pose des questions :
De quel support les textes sont-ils extraits ?
quel est le genre des textes ?
Quel est le sujet des deux articles ?
A qui s’adressent-ils ?
Qui parle ? Quand l’action a-t-elle lieu ?
Qui sont lespersonnages ?

Les apprenants répondent à l’oral, des commentaires sont notés au tableau.
Article de journal, fait divers,
la mort de l’ourse
Action passée
Plusieurs personnes entre en compte

2. Activité de repérage.

Phase 1 : Travail individuel : Identifier dans chacun des textes, les acteurs dont les paroles sont rapportées par le journaliste.
Souligner les paroles des personnages,comment sont-elles introduites dans le discours ?

Texte 1
Les chasseurs
Le préfet des Pyrénées Atlantique

Texte 2
Les chasseurs
La préfecture de Pau
Les associations de protection de la nature
Gérard Caussimont, président d’une association locale de défense des ours bruns
Le président de la Fédération départementale des chasseurs des Pyrénées Atlantique
Le ministre de l’écologieSerge Pelletier

Texte 1
Cannelle était une des rares femelles ourses à vivre dans les Pyrénées.
Elle aurait été tuée par des chasseurs lors d’une battue aux sangliers.
Selon les chasseurs, l’ourse aurait attaqué les chiens et menacé les chasseurs qui ont tiré sur elle.
Il s’agirait donc d’un accident.
Cannelle était accompagnée de son ourson de 10 mois qui a réussi à s’enfuir.
«Leproblème majeur est le destin de l’ourson : il nous appartient de garantir sa survie», a souligné mercredi le préfet des Pyrénées-Atlantiques.
Une «zone de tranquillité» pour l’ourson a été mise en place.
Le jeune plantigrade ne sera en aucun cas capturé mais laissé en liberté dans son milieu naturel, comme l’ont unanimement préconisé les experts animaliers.
«L’ourson n’est pas tout petit....
tracking img