Didactique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Christian PUREN Professeur émérite de l’Université de Saint-Étienne (France) Cours collaboratif en ligne « La didactique des langues-cultures comme domaine de recherche » http ://www.christianpuren.com/cours-collaboratif-la-dlc-comme-domaine-de-recherche/

ANNEXE SUPPLÉMENTAIRE (N° 5) POUR LE DOSSIER 1 – TÂCHE 1
Compilation de citations concernant la conception de la didactique deslangues-cultures

Cette annexe est destinée aux collègues et étudiants qui auraient (eu) des difficultés à accéder à des définitions de la didactique des langues-cultures données par des didacticiens. Si vous consultez ce document sur écran informatique, vous pouvez accéder directement au rappel de cette tâche à partir de ce lien. Sinon, allez à l’adresse http://www.christianpuren.com > Cours collaboratif« La DLC comme domaine de recherche » > Dossier n° 1 : Les 3 perspectives constitutives de la DLC > Forum tâche 1. N.B. 1. Cette compilation m’a semblé personnellement représentative des différentes conceptions de la didactique de langues-cultures. Mais je rappelle que si j’ai voulu que ce cours soit « collaboratif », c’est que je n’ai pas la prétention de tout connaître ni d’avoir, comme on ditplaisamment en français, « la science infuse »… Je renouvelle donc mon appel pour que les « participants à » (et non les « consommateurs de… ») ce cours enrichissent cette compilation de leurs propres citations, avec leurs commentaires correspondants. 2. Toutes les notes de bas de page sont de moi, rédigées à la lecture de ces citations ou à la relecture de cette compilation (Ch. Puren, mai 2010),non pas pour donner mon avis, mais pour ajouter des informations qui me paraissent utiles en vue de leur utilisation pour la tâche 1 de ce dossier 1.

1

I. Citations de didacticiens de langues-cultures 1961 (trad. fr. 1972)
MACKEY William Francis, Principes de didactique analytique. Analyse scientifique de l’enseignement des langues (713 p.), Paris : Didier, 1972. [1 e édition en anglais1961] Introduction Cette étude tente d'ébaucher dans ses grandes lignes une théorie et une technique pour analyser l'enseignement des langues. Elle veut servir d'étape et de jalon à cette recherche déployée pour évaluer les méthodes d'enseignement des langues, pour dégager les arguments de doctrines opposées, et pour faire le point sur quelques-unes des controverses séculaires qui bouleversentl'enseignement des langues. Le fait qu'on n'ait pas encore réussi à résoudre de telles controverses est peut-être une des causes de cette vacillation périodique d'un extrême à l'autre, que suivent aveuglément les opinions sur l'enseignement des langues ; jeu de pendule que depuis très longtemps des linguistes comme Sweet et Palmer ont déploré et qui fait que l'enseignement des langues est devenu plus oumoins une question de mode et d'engouement reposant davantage sur des opinions que sur des faits. Depuis la fin du XIXe siècle, toutes les tentatives mises en œuvre pour résoudre ce conflit grâce à des expériences ont lamentablement échoué. Lorsqu'on a analysé ces expériences, on en a vite conclu que la plus grande partie d'entre elles étaient peu significatives. Ce n'est pas seulementattribuable au fait que ces expériences ne s'appliquaient qu'à des situations bien particulières, alimentées de données très limitées et interprétées d'une façon subjective, mais plutôt que tant de variables avaient été laissées pour compte, que les tests utilisés n'étaient pas standardisés et qu'ils étaient par conséquent nécessairement inadéquats, que ces expériences n'avaient jamais été refaites pourfins de vérification et surtout, que les problèmes auxquels on s'attaquait n'avaient jamais été clairement définis. En parcourant tout ce qui s'est publié durant cette période, nous ne pouvons pas ne pas être d'accord avec les conclusions de Agard et de Dunkel, conclusions qui découlent de leurs études et de leurs recherches sur l'enseignement des langues. [p. 17] Selon eux, la majorité des...