diderot encyclopedie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2125 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Diderot :

Né à Langres et fils d'un maître coutelier, Denis Diderot suit ses études chez les Jésuites, puis au lycée Louis-Le-Grand et devient maître ès Art en 1732.

Dans ses "Pensées Philosophiques" (1746), Diderot s'en prend violemment au christianisme et plaide pour une religion naturelle. Sa foi initiale se transforme en déisme, puis il passe par une phase de scepticismeavant d'opter franchement pour le matérialisme dans "Lettre sur les aveugles et à l'usage de ceux qui voient" (1749) qui provoque son incarcération au château de Vincennes pendant trois mois. Pour Denis Diderot, le seul critère auquel répond la connaissance est l'expérience. Il défend l'idée qu'il n'y a qu'une seule substance, la matière, et que le processus de passage du minéral à la vie estcontinu. Cette théorie peut être considérée comme une intuition du transformisme de Lamarck.

En parallèle à l'Encyclopédie, Diderot poursuit son oeuvre littéraire tout en menant une vie éclectique et tumultueuse. Ses romans, ses critiques et ses essais philosophiques, dont une grande partie ne sera publiée qu'après sa mort, montrent le souci de définir la véritable nature de l'homme et sa placedans le monde. Diderot propose une morale universelle assise, non pas sur Dieu, mais sur les sentiments naturels de l'homme et sur la raison.
Sa santé étant fragile, Diderot ralentit ses publications à partir de 1776 et meurt en 1784.





*******





Formation
Il entre au collège des Jésuites de Langres (Haute-Marne) en 1723. Après avoir reçu la tonsure (1726), il quitte Langres pourParis (1728). En 1732, il est reçu maître ès arts de l’université de Paris.
Début de carrière
Ses premières publications sont des traductions de l’anglais : Histoire de la Grèce (1743) de Temple Stanyan, Essai sur le mérite et la vertu (1745) de Shaftesbury. Ses propres essais datent de cette période : Pensées philosophiques (1746), la Promenade du sceptique (1747).
L'Encyclopédie
En 1746, ilest engagé par le libraire Le Breton comme traducteur-contrôleur d'une encyclopédie en langue anglaise, la Cyclopaedia (1728), d’Ephraim Chambers. L'année suivante, il est chargé avec Jean Le Rond d’Alembert de la direction d'un ouvrage similaire en langue française, l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers.
La publication de l’Encyclopédie en 35 volumes (17de texte, 11 de planches, 2 d'index, 5 de suppléments) s'échelonnera sur plus de vingt ans (1751-1772).
La carrière littéraire et philosophique
Parallèlement au chantier encyclopédique, Diderot édifie son œuvre d’écrivain-philosophe et de critique d’art (Premier Salon, 1759).
La Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient (1749), écrite à la suite d'une opération réalisée par Réaumursur un aveugle de naissance, lui vaut d’être emprisonné à Vincennes, de juillet à novembre 1749.
Il publie des drames dits « bourgeois », qui font date dans l’histoire théâtrale : le Fils naturel (1757), le Père de famille (1758).
À partir des années 1760, il compose ses romans les plus célèbres : la Religieuse (mis en chantier en 1760, publié de manière posthume en 1796), le Neveu de Rameau(composé de 1762 à 1774), Jacques le Fataliste et son maître (composé en 1771, publié de manière posthume en 1796).
Dernière partie de carrière
D’octobre 1773 à mars 1774, Diderot séjourne à la cour de Catherine II de Russie, à Saint-Pétersbourg, où il rédige des Mémoires pour Catherine II. Après un passage à La Haye, en Hollande, il rentre en France en octobre 1774.
Il publie son neuvième Salon en1781. Victime d’une attaque d’apoplexie (19 février 1784), il meurt le 31 juillet de cette même année. En septembre, Catherine II fait parvenir 1 000 roubles à sa veuve.
1. La vie de Diderot

1.1. De l'émancipation parisienne à l'Encyclopédie

Jean-Louis Ernest Meissonier, Lecture chez DiderotJean-Louis Ernest Meissonier, Lecture chez Diderot
La famille de Diderot appartient à la petite...
tracking img