Diderot, entretiens sur le fils naturel, premier entretien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Diderot, Entretiens sur le Fils Naturel
Explication de texte
Texte 1 : Premier entretien, p. 78-81 : « Dorval s’arrêta ici un moment… La véritable dignité, celle qui me frappe, qui me renverse, c’est le tableau de l’amour maternel dans toute sa vérité. »

Introduction

> Amorce
Avec Le Fils naturel, Diderot inaugure un nouveau genre théâtral : le drame bourgeois. La pièce est suiviedes Entretiens sur le Fils Naturel, suite de réflexions dialoguées qui prolonge le drame entre Dorval, personnage principal de la pièce, et l'auteur, qui expose ses idées dramaturgiques.
En effet, ce sont les théories dramatiques et les opinions de Diderot sur les genres et sur l’art théâtral qui font l’objet des Entretiens avec Dorval à propos du Fils naturel, dont ce personnage évidemmentimaginaire est le héros et l’inspirateur.

> Présentation et situation du passage
Dans le Fils naturel et le traité qui suit cette œuvre Entretiens sur le fils naturel, Diderot tente une application de la comédie sérieuse. Il prétend substituer à la peinture, des caractères et des mœurs générales. Il compte trouver dans ce nouveau domaine les mêmes contrastes, les mêmes heurts, le mêmepathétisme ; et par surcroît, il espère instruire et moraliser. L’auteur expose une foule d’idées concernant la substance, la forme et la mise en scène des pièces de théâtre.
Nous allons ici étudier un extrait du Premier entretien : « Dorval s’arrêta ici un moment… La véritable dignité, celle qui me frappe, qui me renverse, c’est le tableau de l’amour maternel dans toute sa vérité. » Le sujetprincipal de ces quelques pages porte sur la différence qui existe entre le « tableau » et le « coup de théâtre ». Au travers des tirades de Dorval, Diderot entend réformer le théâtre et les conditions de la représentation théâtrale.

> Mouvement du texte
Pour envisager des éléments de réponse, l’examen attentif de la composition du texte se révèle fructueux.
Il est clairementconstitué de deux parties.
- La première partie évoque la différence qui existe entre le « tableau » et le « coup de théâtre ».
- La seconde partie souligne que l’effet du théâtre est avant tout de produire des sensations fortes, en se concentrant sur l’essentiel afin d’envisager un théâtre « vivant », auquel Diderot est très favorable. Le spectateur pourra ainsi ressentir une émotion au momentchoisi, et découvrir à l’instant voulu, l’action la plus pathétique et produire ainsi l’impression la plus forte sur le spectateur.

> Protocole de lecture
Au cours de cette explication de texte, il s’agira donc d’observer la différence qui existe entre le « tableau » et le « coup de théâtre » et de découvrir, au travers des tirades de Dorval, comment Diderot entend réformer le théâtre etles conditions de la représentation théâtrale.

Explication linéaire

I. La différence entre le « tableau » et le « coup de théâtre »

a. Préférence de Dorval pour les tableaux
Dès les premières phrases, Dorval affirme sa préférence pour les tableaux plutôt que pour les coups de théâtre.
« J’aimerais bien mieux des tableaux sur la scène, où il y en a si peu, et où ilsproduiraient un effet si agréable et si sûr, que ces coups de théâtre qu’on amène d’une manière si forcée… »
Le tableau utilisé dans le drame bourgeois est le reflet littéraire d’une bourgeoisie naissante. Diderot préfère le tableau au coup de théâtre, car ce dernier s’inspire d’un modèle social qui se fonde à la fois sur le hasard, mais aussi sur le retournement de situation et l’effet desurprise, reflétant alors une réalité qui n’est plus celle de la nouvelle classe bourgeoise. Le tableau, en revanche, est l’image même de la stabilité familiale et de la vertu domestique. Aussi Dorval veut-il remplacer les coups de théâtre par des tableaux.

Dans ce « Premier entretien sur le fils naturel », Dorval lui confie donc nettement sa préférence pour les tableaux sur scène plutôt que pour...
tracking img