Diderot salons de peinture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé Diderot Salons de peinture (p119-121)

Cet extrait du Salon de 1761 est une critique de Diderot sur l'œuvre de Boucher mais plus particulièrement de son œuvre exposée: Pastorales et Paysages.
Ce tableau appartient au style rococo qui s'affirme sous le règne de Louis XV. En peinture, le style rococo s'exprime par des chromatismes délicats où les roses, verts et jaunestriomphent dans des sujets malicieux et frivoles issues d'une mythologie galante.
Peintre de cour, François Boucher (1703-1770) répond au goût de l'époque pour les scènes légères, voir érotiques, le plus souvent inscrites dans le contexte de la peinture d'histoire, à travers des épisodes de la mythologie gréco-romaine.
Boucher est évoqué une première fois par Diderot dans le Salon de 1759. En effet ily dressait la critique d'une autre œuvre de Boucher: La Nativité.
Cette nouvelle critique de Diderot se construit autour de deux axes: le dialogue intérieur de Diderot entre son goût, sa première impression et sa connaissance artistique. Diderot conclut sa critique en concédant à Boucher un style identifiable.
La composition de la critique sert la dualité présente tout au long du texte et leclasse dans le genre du dialogue. En effet les phrases à modalités interrogatives et exclamatives apporte à cette critique une dimension orale.
Une problématique se pose alors. Pour quelles raisons Diderot utilise-t-il pour cette critique le genre du dialogue ?
Pour répondre à cette problématique, nous verrons tout d'abord que le dialogue rend compte d'une dualité chez Diderot dansl'appréciation de Boucher. Ensuite il permet de rapprocher littérature et peinture. Enfin le dialogue est un genre très apprécié par Diderot pour exposer ses thèses et critiques.

Pour comprendre ce qu'il ressent devant la toile de Boucher et l'expliquer par sa connaissance de la technique en peinture, Diderot dialogue avec son goût. Cela donne au texte une dynamique de conversation, de dialogue où deuxopinions s'opposent.
En effet face à cette œuvre Diderot est divisé entre l'émotion qu'il ressent face au tableau et sa théorie artistique concernant la composition et la réalisation d'une œuvre.
Dans ce texte dialogue deux Diderot. L'homme sensible qui suit ces émotions et l' homme intellectuel qui ne voit que le respect ou non des règles dans l'art. Cette dualité s'exprime à travers des antithèsesdans le texte comme "c'est un vice agréable" ou aussi dans la description faite par Diderot du style de Boucher. "élégance, sa mignardise [...] son éclat, [...] sa débauche". L'homme sensible qu'est Diderot ne peut détacher son regard du tableau. "il vous attache"; "On y revient". Cela est pour lui incompréhensible car son moi intellectuel ne voit dans l'œuvre de Boucher que la représentation dechoses fausses "excepté la vérité", absurdes "absurdité". Il critique le trop plein présent dans toutes les toiles de Boucher "quel tapage d'objets disparates". Le Diderot intellectuel concède toutefois à Boucher la maitrise inégalée de "l'art de la lumière et des ombres".
Devant cette œuvre, Diderot ne peut trancher entre ce qu'il ressent et ce qu'il sait. Il ne peut donc rédiger la critique decette toile sans montrer à son lectorat son tiraillement. Il recourt alors à un genre littéraire particulier, celui du dialogue. En effet dans ce texte on retrouve le dialogue dans son contenu mais aussi dans sa composition.
Le dialogue se retrouve donc aussi dans la composition de la critique. Ainsi le texte débute par trois phrases nominales exclamatives traduisant le plaisir ressenti devantla toile. Mais à cette série de phrases s'opposent immédiatement une objection "excepté la vérité" qui annonce la critique négative faite de l'œuvre. Ensuite, de la même manière, une autre phrase vient nuancer cette critique négative "on ne saurait quitter le tableau". C'est le début de la critique positive de Boucher. Pour finir la critique se termine lorsque la critique négative concède à...
tracking img