Diderot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire compose:
"Vous voyez, lecteur, que je suis en beau chemin, et qu'il ne tiendrait qu'à moi de vous faire attendre un an, deux ans, trois ans, le récit des amours de Jacques, en leséparant de son maître et en leur faisant courir à chacun tous les hasards qu'il me plairait. Qu'est-ce qui m'empêcherait de marier le maître et de le faire cocu? d'embarquer Jacques pour les îles? d'yconduire son maître? de les ramener tous les deux en France sur le même vaisseau? Qu'il est facile de faire des contes! Mais ils en seront quittes l'un et l'autre pour une mauvaise nuit, et vous pour cedélai." "Jacques le fataliste", Diderot.

Jacques et son maitre chevauchent sur une route et vers une destination que Diderot s'est refuse de préciser. Pour meubler le temps, Jacques entreprend,à la demande de son maitre, le récit de ses amours. Sous une apparence désinvolte, l'extrait aborde le problème de toute écriture romanesque: celui de ses rapports avec le réel. La manière dont s'yprend Diderot se révèle paradoxale. Diderot se démarque des autres écrivains en introduisant une nouvelle méthode qui amène le lecteur à avoir une vue critique sur ce récit, l'invitation auraisonnement autonome est la théorie qui permet à Diderot de se démarquer face aux autres écrivains de l'époque. Dans notre contexte ici présent, Diderot, utilise un nouveau style d'écriture dans un butbien précis: la dénonciation du roman. La multiplication des voix narrativeslui permet de dénoncer les invraisemblances du roman traditionnel, pour instaurer un nouveau pacte de lecture, qui ne repose pas moins sur une illusion.
I. Les voix narratives:
Diderot et le temps:Diderot cherche à transformer le temps; En effet, le temps de la lecture se superpose à celui de l'écriture "Vous voyez, lecteurs, que je suis en beau chemin..".
Les nombreux verbes conjugues...
tracking img