Diderot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2254 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DIDEROT : SUPPLEMENT AU VOYAGE DE BOUGAINVILLE

Note : Cet extrait s'appelle aussi "Dialogue entre A et B".










Bougainville navigateur parti de Nantes, est revenu en mars 1769. Il a ensuite écrit une œuvre intitulée Voyage autour du Monde en 1771 (goût de l'aventure mais en même temps esprit scientifique animé par les Lumières). Il avait ramené un tahitien appelé Aotourouqu'il a fait connaître à tout Paris (engouement des parisiens). Mais Diderot est resté de glace (Philosophe du siècle des Lumières, l'un des principaux artisans de l'Encyclopédie, véritable arme contre les abus du pouvoir matérialiste ; s'intéresse à tous les arts, écrit dans tous les genres). Œuvre : En 1772, il rédige Supplément au voyage de Bougainville où il explique les contraintes morales(dont la liberté sexuelle) que le cadre social fait peser sur l'individu sous la forme de dialogue. Il présente la vie des tahitiens de manière idéale ; en opposition, il considère l'attitude des parisiens corrompus, intéressés, méprisants ... Thèse : Pour Diderot, le bonheur de l'homme ne peut avoir lieu que dans un cadre anarchique (sans roi, ni propriété, ni magistrat, ni prêtre ...). Mais enmême temps, il oppose les hommes civilisés et les indigènes. Le Supplément au voyage de Bougainville s'inspire des documents que le navigateur a publiés à la suite de son voyage dans le Pacifique. Situation de l'extrait : Dans ce passage, extrait du chapitre 2, Bougainville va partir, les tahitiens pleurent un vieux tahitien, qui prononce un double discours : o Dans une première partie, il s'adresseaux tahitiens en décrivant un avenir de violence et d'esclavage. o Puis il s'adresse à Bougainville. Idée et tonalité : Réflexion sociologique et ethnologique ; Diderot développe ici le mythe du "bon sauvage", une présentation très élogieuse de la vie exotique et primitive alors que l'attitude des colonisateurs est dépeinte sous une apparence condamnable. Opposition radicale de deux modes de vie ;les thèmes essentiels étant les contraintes morales et la liberté.

Texte : Puis s'adressant à Bougainville, il ajouta: "Et toi, chef des brigands qui t'obéissent, écarte promptement ton vaisseau de notre rive: nous sommes innocents, nous sommes heureux; et tu ne peux que nuire à notre bonheur. Nous suivons le pur instinct de la nature; et tu as tenté d'effacer
En partenariat avecwww.bacfrancais.com

de nos âmes son caractère. Ici tout est à tous; et tu nous as prêché je ne sais quelle distinction du tien et du mien. Nos filles et nos femmes nous sont communes; tu as partagé ce privilège avec nous; et tu es venu allumer en elles des fureurs inconnues. Elles sont devenues folles dans tes bras; tu es devenu féroce entre les leurs. Elles ont commencé à se haïr; vous vous êtes égorgéspour elles; et elles nous sont revenues teintes de votre sang. Nous sommes libres; et voilà que tu as enfoui dans notre terre le titre de notre futur esclavage. Tu n'es ni un dieu, ni un démon: qui estu donc, pour faire des esclaves? Orou! Toi qui entends la langue de ces hommes-là, dis-nous à tous, comme tu me l'as dit à moi, ce qu'ils ont écrit sur cette lame de métal: Ce pays est à nous. Cepays est à toi! et pourquoi? Parce que tu y as mis le pied? Si un Tahitien débarquait un jour sur vos côtes, et qu'il gravât sur une de vos pierres ou sur l'écorce d'un de vos arbres: Ce pays appartient aux habitants de Tahiti, qu'en penseraistu?... Tu n'es pas esclave: tu souffrirais la mort plutôt que de l'être, et tu veux nous asservir! Tu crois donc que le Tahitien ne sait pas défendre sa libertéet mourir? Celui dont tu veux t'emparer comme de la brute, le Tahitien est ton frère. Vous êtes deux enfants de la nature; quel droit astu sur lui qu'il n'ait pas sur toi? Tu es venu; nous sommes-nous jetés sur ta personne? Avons-nous pillé ton vaisseau? T’avons-nous saisi et exposé aux flèches de nos ennemis? T’avons-nous associé dans nos champs au travail de nos animaux? Nous avons respecté...
tracking img