Didsczlies et mythe de don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2383 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Question de synthese sur Dom Juan
Chez Tirso de Molina
Les didascalie sont inexistantes. Tirso permet au lecteur ou au metteur en scene de faire vivre la scene en laissant libre cours a l’imagination. De plus la scene est tout a fait comprehensible sans didascalie car elle ne represente qu’un dialogue “passif”(sans action) qui ne necessite pas de mouvement particulier. Ici Don Juan tente decharmer Thisbe uniquement grace a ses talents oratoires de seducteur.

Chez Moliere
Les didascalies aident a la mise en scene ainsi qu’a la comprehension lors de la lecture. Ici les didascalies nous indiquent surtout a qui parle Don Juan(“Bas a Charlotte”, “Haut”..). L’absence des didascalies serait assez genante car la prise de parole des personnages n’est pas commune. En effet Don Juan coupela parole de ses deux conquetes pour les empecher de devoiler son secret de promesse de mariage a deux femmes differentes.

Chez Mozart- Da Ponte
Les didascalies sont essentiellement narratives. On observe une grande difference de taille(elles sont ici bien plus longues) car les didascalies sont des phrases relativement completes. Les indications sont tres precises et sont surtout dediees a lamise en scene. Elles marquent des deplacements(“sort du palais”), des gestes(“il cherche a se couvrir le visage”) ainsi que la presence d’objets(“avec une epee”). On releve egalement plusieurs didascalies explicatives telles que ”entendant la voix de son pere” qui illustrent l’action et permettent de mieux comprendre l’action.
Les apartes sont tres presentes dans cet extrait; la didascalie ”apart” est repetee six fois. En fait elles permettent d’abord au dramaturge de s’exprimer a travers les paroles des personages(intervient alors la double enonciation) puis ensuite de devoiler les sentiments d’un personnage sans forcement avoir ressource a un dialogue,mais surtout sans que les autres personnages “entendent”(bien que les acteurs, eux, entendent). Elles peuvent egalement permettre unemeilleure comprehension de la scene comme l’illustre bien la replique ” Deja je vois son ame […] poitrine palpitante”(l. 43-44) (ici elle permet d’etre au courant de la mort du commandeur.)

1.1. Le Trompeur de Séville (texte 1)
Le Don Juan de Tirso de Molina est une figure de l’inconscience, celui qui remet
toujours son salut à plus tard, et qui se trouve donc pris de court lorsque le châtimentarrive et qu’il est trop tard pour se repentir. Cet aveuglement est-il une circonstance
atténuante ou aggravante ? Ce sont ici les termes du débat. Le personnage ne refuse
pas son salut mais manque de l’assurer à temps. Le message est clairement religieux :
il faut faire amende honorable pendant qu’il est encore temps, ne pas remettre à plus
tard la reconnaissance de ses fautes et saconversion. On ne peut pas oublier cet angle
théologique dans la condamnation ou la réhabilitation du personnage.

1.2. Dom Juan moliéresque (texte 2)
Le Dom Juan de Molière est un libertin qui est un homme de provocation et de défi. Il
sait lui ce qu’il fait et va jusqu’au bout de son libertinage. Faut-il considérer sa passion
comme cohérente et intéressante, ou comme un vice inextinguible, qui nefaut que
causer le malheur d’autrui ? Le débat se porte ici sur un terrain moral – et l’on pourra
se référer à la question du désir et du respect, dans « Lire l’œuvre aujourd’hui ».

1.3. Don Giovanni (texte 3)
Le Don Giovanni de Mozart et Da Ponte est un héros de l’esthétique – au sens
étymologique de l’art des sensations. Il aime le plaisir, les femmes, le vin, la musique
– et revendiquela pleine liberté de ce désir. A-t-on tous les droits au nom du plaisir et

Petits Classiques Larousse

-6- Dom Juan de Molière

de ce qui est agréable et beau ? La question se déplace sur le plan artistique
(Kierkegaard fait ainsi de Don Juan un héros du stade esthétique).

1.4. « Don Juan aux enfers » (texte 4)
Le Don Juan baudelairien enfin apparaît comme un dandy : il est celui...
tracking img