Digital natives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4710 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
génération virtuelle



Génération virtuelle, ou Génération Y ou encore Digital natives (natifs numériques) : ces termes désignent une même classe d'âge, née entre 1985 et 1995. Ces jeunes qui, aujourd'hui, ont entre 15 et 25 ans ont pour point commun d'être nés au milieu des technologies numériques et d'être façonnés par elles dans leurs comportements, leurs valeurs, leurs modes de vie.Mark Prensky, enseignant et chercheur américain, dans un essai paru en 2001, Digital Game-Based Learning, a décrit le phénomène et initié le vocabulaire qui le caractérise : ainsi les digital natives sont nés avec Internet et le multimédia, le portable et le mp3. Leurs aînés seraient, eux, des digital immigrants, reconnaissables au fait, par exemple, de devoir imprimer un texte pour le lire.Distingue-t-on ici les caractères qui façonnent une génération à part entière et la séparent durablement de ses prédécesseurs ? Le dossier qui suit tente de faire le point sur cette génération émergente, d'en cerner les valeurs, d'en peser les mérites et les dangers, ce qui sera l'objet d'une synthèse de documents.



DOCUMENT 1

Digital natives : ils vont bouleverser l'entrepriseEntretien avec Monica Basso, vice-présidente de recherche au Gartner1, recueilli par Le Monde Informatique.

Le Monde Informatique.fr : Comment Gartner définit-il les Digital natives ?
Monica Basso : Nous utilisons la définition donnée par Marc Prensky : une personne de moins de 24 ans qui a grandi en étant intensément exposée à la technologie et au numérique.

M.I : En quoi se distinguent-ils deleurs aînés ?
M.B. : Leurs compétences et leurs comportements sociaux sont complètement différents de ce que l'on appelle les « immigrés », les personnes qui n'ont pas été exposées à une utilisation de la technologie dès leur naissance, mais qui l'ont adoptée peu à peu, par la force des choses. Les Digital Natives ont mis au point des capacités cognitives radicalement différentes de celles de leursaînés. Ils aiment travailler en équipe, tout en ressentant un fort besoin d'autonomie et d'indépendance (qu'il faut valoriser), ils sont multitâches, créateurs de contenu, ils voyagent volontiers, ils fourmillent d'idées et sont avides de connaître de nouvelles cultures. Ils ont tendance à rejeter l'autorité, mais ils acceptent la compétition. Ils ont également développé de nouvelles capacitéspour être plus interactifs. Ils consomment autrement l'information, ils la digèrent très vite et ils en ont une conception visuelle et non-linéaire. Un exemple : l'élaboration d'un rapport ou d'un projet comporte automatiquement un aspect multimédia pour eux, ils sont friands de graphiques, de mouvements, de sons, le tout récolté en quelques minutes sur le Web. Ils zappent énormément, ils cessentleur lecture après quelques phrases, leur style d'apprentissage est basé sur l'expérimentation et sur le « bricolage » au jour le jour. A l'inverse, les immigrants ont besoin d'accumuler les expériences sur le long terme. Ils sont omniprésents dans les univers virtuels qui font désormais intégralement partie de leur quotidien, que ce soit via les réseaux sociaux, où ils possèdent souvent demultiples identités numériques, les forums, les chats, les sms...

M.I. : À long terme, les DN sont-ils susceptibles d'influencer et de modifier la façon dont les entreprises collaborent et travaillent ?
M.B. : Ces étudiants sont les futurs employés des entreprises. Leur présence et leur pouvoir est amené à croître, en raison de leurs compétences techniques, de leur familiarité avec les produitsnumériques et de leur capacité à récupérer des informations. Leur arrivée modifiera profondément les relations entre employeurs et employés.

M.I. : Quels sont leurs points faibles et leurs points forts ?
M. B. : Ils rejettent les structures hiérarchiques trop figées mais ils aiment collaborer à plusieurs sur un projet, pas forcément sur le même lieu de travail. Ils sont très axés « groupe », alors...
tracking img