Diplomatie parlementaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Diplomatie parlementaire et géopolitique, quelle place au sein de l’action parlementaire internationale ?

Une troisième partie de réflexion m’a semblé ici intéressante, dans la mesure où les deux concepts de « géopolitique » et de « diplomatie parlementaire » ont été présents tout au long de mon stage.
Il n’est pas ici question de présenter les institutions démocratiques françaises commeétant elles-mêmes géopolitiques. Une telle problématique demande un véritable travail de recherche approfondi. Cependant il convient peut être d’esquisser une explication de cette approche réflexive de notre système parlementaire dans son action internationale.
La géopolitique est la discipline d’études des rapports de forces, des rivalités de pouvoir ; il est question également de comprendrecomment cette logique de conflit se matérialise et influence un espace donné.
L’espace du débat démocratique est sans nul doute un espace concret, qui dépasse celui de l’hémicycle, au cœur des rivalités de pouvoir. Cristallisées par des élus qui œuvrent pour une idée politique qui a vocation à être appliquée sur leur circonscription respective, s’esquissent alors des oppositions politiques,idéologiques et de personnes pour un pouvoir aussi démocratique soit-il.
Cette géopolitique est sans doute plus pertinente à étudier à une échelle interne aux frontières d’un Etat. Cependant, à l’échelle internationale, les influences de ce type de rivalités de pouvoirs peuvent aussi se faire sentir. Le débat autour d’une appartenance européenne à renforcer existe encore, de même les idées sur ledialogue euro-méditerranéen divergent, suivant les mouvances politiques. Là encore ces divergences traduisent bien souvent un sentiment national hétérogène. S’y mêlent craintes vis-à-vis par exemple, de l’entrée de la Turquie dans l’Europe, espérance d’une unité d’états qui, en formant un bloc puissent résister à la menace économique chinoise, en même temps qu’un sentiment d’appréhension et de doute faceà des états récemment intégrés, faibles face à la crise économique actuelle et qui pourraient affaiblir la force économique européenne.
A la lumière de ces considérations, il est peut-être plus facile de comprendre la place qu’occupe la géopolitique dans la sphère politique, tant dans le débat démocratique que dans les rivalités de pouvoirs inhérentes aux partis. Elle est présente à tous lesniveaux d’analyse, comme méthode permettant de comprendre les phénomènes, mais elle caractérise également les facteurs d’influence qui produisent ces phénomènes.

Ces rivalités de pouvoir, le concept de diplomatie parlementaire en est imprégné.
Dès la naissance du parlement sous la Révolution la sphère du pouvoir exécutif a minimisé au maximum l’intervention du Parlement dans le domaine desrelations internationales et de la politique extérieure de la France.
Celle-ci s’est longtemps bornée à la ratification des traités et des conventions, voie d’expression nécessaire, d’abord des Etats généraux puis du Parlement, pour éviter une potentielle aliénation ou cession du territoire français par l’avis des représentants du peuple.
Le pouvoir exécutif n’a cependant laissé qu’une part peuimportante à la participation parlementaire dans la politique extérieure de la France, défendant ses prérogatives régaliennes en la matière.

Mais l’ère de cette diplomatie d’Etat, à la représentation parfois opaque, stigmatisée par le souvenir de la France-Afrique, semble s’amenuiser peu à peu.
La réalité du monde contemporain ne saurait s’arrêter aux frontières de la France ou au seuil duPalais Bourbon.
L’intervention du parlementaire ne se cantonne plus seulement à la sphère européenne. En adéquation avec les interrogations des citoyens, elle s’exporte au-delà, poussée par la nécessité d’un monde où les textes internationaux façonnent l’intérieur de l’hexagone.
Aujourd’hui les missions traditionnelles de contrôle du gouvernement ou du vote du budget, nécessitent plus qu’un...
tracking img