Discour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1553 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A-ouzou Bilahi mina cheytané radjim, Bismilahi Rahmani Rahim.

Assalamou aleikoum wa rahmatoulah wa tala wa barakatouhou.

C’est avec un très grand plaisir que nous vous accueillons ici ce soir, en ce mois béni, pour la célébration de la naissance de la meilleure des créatures, le prophète Mohammad (SAW). Cette célébration, communément appelée mawlid, est une occasion pour les fidèlesd’invoquer Allah notre créateur et de rendre hommage à son prophète

Etymologiquement, le mawlid signifie en arabe « naissance ». Toutefois on ne parle pas de la naissance d'autrui sous le vocable Mawlid mais seulement du prophète Mohammad (SAW).

Certains théologiens considèrent, à tort, le mawlid comme une innovation religieuse (bidah).

Il nous semble donc nécessaire de mentionner le caractèrepermis du mawlid.

Il ne s’agira pas de prouver la légitimité de la célébration de la naissance du prophète mais plutôt notre manière de le faire car DIEU, le Détenteur des mystères, a célébré la naissance du prophète Mohammad (SAW) par des miracles authentiques témoignant de son haut rang et de l’ampleur de sa mission…

Et parmi ces miracles extraordinaires on peut citer que Lorsque sa mèreAmina le mit au monde, elle vit jaillir de lui une lumière lui montrant les palais de Chêm, ce signe avait pour but d’indiquer l'universalité de sa mission. Aussi à sa naissance, le palais du roi Khosrô fut ébranlé et quatorze tours en tombèrent. L'écroulement de ces quatorze tours est encore un signe. En effet dix rois et reines furent balayés en un laps de quatre ans, suivis de quatre autreslors du gouvernement des califes. Aussi lors de la naissance du prophète le feu sacré des Perses s'éteignit, ce qui ne s'était pas produit depuis mille ans.

Et c’est à travers ces miracles et plein d’autres que DIEU, exalté soit-il, a célébré et marqué la naissance du prophète.

Le prophète Mohammad (SAW) célébrait lui-même sa naissance car il jeunait les lundis et lorsqu’on l’interrogea surce jeune du lundi, il répondit : "C'est un jour où je suis né et où je fus suscité comme Messager".

Donc come j’ai eu à le dire il ne s’agit pas de prouver la légitimité de la célébration de la naissance du prophète mais plutôt notre manière de le faire. En effet le mawlid comme nous le faisons est bel et bien une innovation car n’ayant jamais été pratiqué du vivant du prophète. Mais il estimportant de souligner que L’innovation et la nouveauté ne sont pas blâmées par leur simple appellation ni même par leur signification. On ne blâme des innovations que s’ils contredisent le coran la Sounna.

Ainsi, l’innovation se partage en deux sortes :

1- L’innovation d’égarement (bidatou Dalalah) : c’est l’innovation contraire au coran et à la Sounna.

Parmi les innovations d’égarement onpeut citer que certains font leur tayammoum c’est à dire l’ablution sèche sur les tapis et les coussins sans terre poussiéreuse

2- L’innovation de bonne guidée (bidatou houda) : c’est l’innovation conforme au coran et à la Sounna.

Parmi les bonnes innovations, il y a le fait d’écrire « salla lahou alayhi wa sallam » après la mention du nom du Prophète. Ce sont bien les savants qui ontinnové l’écriture de «salla lahou alayhi wa sallam » après la mention de son nom. A l’époque du Prophète, les gens ne le faisaient pas ; le Prophète ne l’a pas non plus fait lorsqu’il a envoyé des lettres aux rois et aux gouvernants de la terre. Ainsi l’ajout de «salla lahou alayhi wa sallam» est une bonne innovation de la part des savants. Cette innovation est visée dans le Hadith du Messager danslequel il dit : « Celui qui instaure dans l’Islam une bonne sounna aura une récompense et une récompense chaque fois que quelqu'un après lui fera cet acte, sans qu'il leur soit diminué quoi que ce soit de leurs récompenses »

Donc à ceux qui renient la commémoration de la naissance du prophète Mohammad (SAW) prétextant que le Prophète ne l’a pas fait et n’a pas ordonné de le faire, nous...
tracking img