Discourir sur l'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7363 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Discourir sur l’art
Ce sujet présuppose que l’art existe, et qu’il existe indépendamment des discours. Ce présupposé pourrait être discuté. Le jugement « c’est de l’art » peut être un jugement de valeur signifiant « c’est du grand art » ou « de l’art intéressant »… L’œuvre d’art comme objet digne d’intérêt n’existe peut-être pas. Au XXème siècle sont apparus les types d’objets qui n’ont pu êtreconsidérés comme des œuvres d’art au sens factuel que par un discours disant « ceci est de l’art », comme par exemple les ready-made de Marcel Duchamp.
Pour aborder la leçon, on va donc admettre que l’art existe. Ensuite, il y a plusieurs types de discours : le jugement esthétique, l’interprétation de l’œuvre et la philosophie de l’art.
En quoi ces discours sur l’œuvre d’art prétendent être lavérité ?

Le jugement esthétique
Analyse de l’expression « jugement esthétique »

Un jugement est une phrase de la forme S est P. S veut dire le sujet (ce dont on parle) et P est le prédicat (ce qu’on dit sur ce que l’on parle). Exemple : la terre est ronde (la terre est le sujet et ronde est le prédicat). Le mot esthétique comme substantif désigne une branche de la philosophie quis’intéresse aux beaux-arts. Au XVIIème siècle, le mot esthétique n’a pas le même sens : il s’intéresse au beau, à la beauté, tandis qu’au XVIIIème siècle, on réfléchit sur le beau, on ne s’intéresse plus simplement aux beaux-arts. Il peut y avoir de la beauté ailleurs que dans les beaux-arts : la nature par exemple. On admet donc que les présupposés beaux-arts ne sont pas destinés à faire le beau. On admetdonc au XXème siècle qu’une œuvre d’art est susceptible d’autres prédicats que beau et sublime.

Kant et l’analytique du beau

Le mot esthétique apparaît au XVIIIème siècle. Lorsque Kant écrit Critique de la raison pure, il réfléchit à deux types de réalités, et propose 4 « définitions » du beau, qui n’en sont pas vraiment :
* Le beau est l’objet d’une satisfaction désintéressée.
* Estbeau ce qui plaît universellement sans concept.
* La beauté est la forme de la finalité d’un objet « en tant qu’elle est perçue en celui-ci sans représentation d’une fin ».
* La finalité d’un objet est la beauté. Est beau ce qui est reconnu sans concept comme objet d’une satisfaction nécessaire.
On peut être amené à faire un contresens lorsqu’on lit ces définitions : on pourrait conclureque le beau et la beauté sont une propriété de l’objet. Ces définitions suggèrent que le beau est une caractéristique objectivement constatable. Quand on lit les analyses qui accompagnent cette définition, un point revient plusieurs fois : la beauté n’est pas une caractéristique objectivement constatable. En un certain sens, il n’y a pas d’objet beau (il n’y pas d’objet ayant la propriété « êtrebeau » comme il y a des objets ayant la propriété « mesurer », « peser »…). Pourquoi définir le beau s’il n’y a pas d’objet beau ? Pourquoi y a-t-il une ambiguïté entre ces définitions ?

Il n’est pas exclu que même si chaque être humain a son exemplaire de la sensation du beau, cette sensation de beau soit différente pour tout le monde.
Le jugement esthétique selon Kant est subjectif aupremier sens : le sentiment du beau est dans l’esprit de l’homme. On peut dire que le beau n’est pas subjectif en ce sens d’un individu à l’autre, car Kant insiste sur un point : le beau n’est pas l’agréable (plaisir lié aux sensations). Le beau, le sentiment du beau, n’est pas lié aux sensations : il est lié à la stimulation de l’imagination et de l’entendement. Une chose est agréable, une autre estle beau. Le plaisir lié aux sensations varie selon les individus et Kant ajoute qu’en général, on trouve normal que les gens n’aient pas les mêmes goûts, qu’il y a des désaccords. Et, quand il y a des désaccords entre le beau et la beauté, on reste convaincu d’une anomalie. Parfois même, ça peut être la cause d’une certaine tristesse. Kant dit : « Quand quelqu’un dit « le vin est agréable »,...
tracking img