Discours de la servitude volontaire. auteur: la boétie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (298 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Auteur: La Boétie
-Famille de magistrats  milieu éclairé
Quelles sont les intentions de la Boétie dans cet extrait?
I. Critiquer le peuple
1. Une interpellation violente
2. Une critique de laservitude du peuple
II. Critiquer François Iº
1. La figure d’un grand voleur
2. La figure d’un débouché violant
III. La dénonciation d’un paradoxe
1. La disparition des forces
2. L’appe à larévolte
I.1.
-Discours/serment : -émetteur “je”
-temps: -présent de l’indicatif + imperative
-destinataires “vous” + groupesnominaux au pluriel
 Individu s’adresse à un groupe = discours
-Stratégies:- questions retoriques + système de répétition
-Chronologie: 1. Constat “négatif” de la réalité2. Questions rhétoriques  Pourquoi?
3. Cherche une solution  réaction du people + futur de l’indicatif (espoir)
I.2
-Thermes péjoratives (champ lexicalpéjorative)  Accusation
-Gradationpeuple en dessous des bêtes
-Peupleconsentis cette domination (“vous” accusateur) pas passive
Responsabilitétitre
II.1
-François Iº(pas directement, “anonyme”):- comparé à un voleur (champ lexical du voleur: “piller”, ”voler”, dépouiller”)acte barbare
- vu comme illégitimedépasse son pouvoir
- attaque au roi et à sa personnevolepour ses luxes, ses vices (voc précis et péjoratif: “luxure”, “se mignarder”  superficiel)
-Coupure entre la vie de la cours et celle du peuple
II.2
-Peuple massacré (voc fort)  guerre etmassacres pour assouvir les convoitises du peuple
-Roi vu comme un assassin  image de tyran qui impose sa force
-« épient »pas de privacité, ni libertémonstre omniprésent (dictature)
III. 1
-1seule a du pouvoir sur autant d’autresPARADOXE
Auteur utilise : -pronom personnel « il » opposition singuier/pluriel
-« il »+champ lexical du corpshomme ordinaire...
tracking img