Discours hassan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1856 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Discours de feu Sa Majesté Hassan II (Le 16 octobre 1975 à Marrakech) Des mêmes auteurs "Louange à Dieu, Cher peuple, Dieu nous a enseigné que la vérité ne manque jamais de tromper. Effectivement, cher peuple, notre droit a été reconnu et la Cour internationale de justice a répondu aux questions qu’on lui a posées. 1) Si le Sahara, avant sa colonisation était sans maître ? 2) S’il n’était pas"terra nullius", quels étaient ses liens juridiques avec le Royaume du Maroc ? 3) En répondant à ces deux questions, la Cour s’est prononcée sur une troisième, celle de sa compétence à statuer en la matière. Les réponses à ces trois questions nous sont parvenues ce matin : "La Cour s’est tout d’abord déclarée compétente : Ensuite, et c’est une question secondaire, la Cour a reconnu qu’il y a undifférend juridique entre l’Espagne et le Maroc ; ce qui nous a permis de désigner un juge ad hoc auprès de la Cour, M. Boni, Côte d’Ivoire. A cette occasion, nous lui exprimons, à son peuple et à notre ami et notre frère le Président Houphouët-Boigny, tous nos vifs remerciements. La Cour a enfin répondu à la troisième question : le Sahara n’a jamais été "terra nullius" avant l’occupation espagnole."Quelles sont les relations existant entre le Sahara et le Maroc ? A cette question, la Cour a affirmé : "Elle reconnaît l’existence de liens juridiques de souveraineté et d’allégeance entre les Rois du Maroc et les populations du Sahara". Il y avait donc des liens juridiques et liens d’allégeance (Beia)... Le droit musulman distingue entre les liens juridiques et liens d’allégeance. Car encolonisant, par exemple, un territoire, les liens juridiques se substituent aux liens d’allégeance et les lois qui régissent nos rapports avec le territoire colonisé, sont des lois juridiques et non des lois d’allégeance. D’aucuns diront que le terme allégeance a été utilisé et non celui de souveraineté. N’oublions pas que la Cour statue sur une affaire dont l’origine remonte au début du siècle. Al’époque, il n’existait que deux Etats, la France et la Suisse, utilisant la motion de souveraineté, tandis que les autres, Espagne, Italie, Allemagne, Autriche, Hongrie, Yougoslavie, Russie, Pologne, Hollande, Belgique, Norvège et Danemark tous ces pays recouraient au terme "allégeance" (Beia). Aussi, en usant du terme souveraineté. Car le mot allégeance est le mieux adapté à la période au cours de laquellele Sahara a été occupé. S’agissant du deuxième point et compte tenu du droit musulman, le premier droit musulman, le premier droit régissant et organisant les rapports entre individus et collectivités, entre gouvernants et gouvernés, l’allégeance (Beia), dans le droit musulman ne s’est jamais limitée aux rapports liant le sujet à son Roi, mais a également tenu compte des intérêts de ces sujets,de leur représentativité et de leurs origines tribales. Nous savons d’autre part qu’au Maroc l’allégeance a toujours été écrite. Et même ceux qui ne pourraient affirmer leur allégeance par écrit, ils la transmettaient par la voix des adouls.

1

Le Souverain a suggéré aux personnes qui désiraient plus d’information à ce sujet de consulter le ministre d’Etat chargé des Affaires culturelles quipourrait d’ailleurs prononcer une conférence à ce sujet. Il a poursuivi. Alors que nous reste-t-il à faire, cher peuple ? Les portes du Sahara nous sont juridiquement ouvertes, tout le monde a reconnu que le Sahara nous appartient depuis la nuit des temps. Il nous reste donc à occuper notre territoire. Le monde a aussi reconnu qu’il y avait entre nous et notre Sahara des liens qui n’ont pas étécoupés spontanément mais par le fait du colonialisme. Il nous appartient donc d’assumer nos responsabilités car la période qu’a vécue le Sahara sous le joug du colonialisme n’était point susceptible de mettre fin à nos relations et à nos engagements, à l’égard de cette province, il est de notre devoir d’aller rejoindre nos frères sahraouis. Comment faire ?Quelle est la voie à suivre ? Il est...
tracking img