Discours sur la colonisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« On peut rattacher le système [d'expansion coloniale] à trois ordres d’idées : à des idées économiques, à des idées de civilisation… à des idéesd’ordre politique et patriotique.

Ce qui manque à notre grande industrie… ce qui lui manque le plus, ce sont les débouchés… La concurrence, la loi del’offre et de la demande, la liberté des échanges, l’influence des spéculations, tout cela rayonne dans un cercle qui s’étend jusqu’aux extrémités du monde…Or, ce programme est intimement lié à la politique coloniale… Il faut chercher des débouchés.

Il y a un second point que je dois aborder… : c’estle côté humanitaire et civilisateur de la question… Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je dis qu’il y a pour elles undroit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.

Il n’y a pas de compensation pour les désastresque nous avons subis… Mais est-ce que le recueillement qui s’impose aux nations éprouvées par de grands malheurs doit se résoudre en abdication ?… jedis que la politique coloniale de la France s’est inspirée d’une vérité sur laquelle il faut rappeler votre attention : à savoir qu’une marine comme lanôtre ne peut se passer, sur la surface des mers, d’abris solides, de défenses, de centres de ravitaillement.

Rayonner sans agir, en regardantcomme un piège, comme une aventure toute expansion vers l’Afrique ou vers l’Orient, vivre de cette sorte pour une grande nation, c’est abdiquer. »
tracking img