Discourt scientifique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (637 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Discours scientifiques
Parmi tout les discours relié aux extraterrestres, celui qui offre la meilleure approche est sans aucun doute le discours scientifique, puisqu’il se base sur des preuvesconcrètes et sur des principes fiables. L’astrologie, la physique, les mathématiques, la biologie, l’exobiologie et la futurobiologie sont tous des domaines qui étudie la vie extraterrestre et quipermettent ainsi de démontré qu’elle existe.
Tout d’abord, l’équation de Drake permet d’estimer le nombre potentiel de civilisation extraterrestre dans notre galaxie en se basant sur le nombre d’étoiles enformation par an dans notre galaxie, la fraction de ces étoiles possédant des planètes, le nombre moyen de planètes par étoile potentiellement propice à la vie, la fraction de ces planètes surlesquelles la vie apparaît effectivement, la fraction de ces planètes sur lesquelles apparaît une vie intelligente, la fraction de ces planètes capable et désireuses de communiquer ainsi que la durée de viemoyenne d’une civilisation. Ainsi, selon cette célèbre proposition mathématique, il pourrait y avoir une augmentation de 5 civilisations extraterrestres potentielles dans notre galaxie par année.
Parailleurs, les scientifiques auraient récemment fait de nouvelles découvertes en matière d’astronomie, ce qui amène de nouvelles possibilités d’existences de formes de vie extra-terrestres. En effet,la plupart des recherches s’étaient concentrées sur des planètes semblables à la nôtre, gravitant autour d’un soleil. De sorte que les naines rouges, qui représentent 90% des étoiles de l’univers,avaient été délaissées. Alors que trois ans auparavant, des experts de la Nasa ont découvert que la vie pouvait également être présente sur ce type d’étoiles. Enfin la moitié des étoiles situées dansnotre galaxie seraient des « super Terre » de deux à dix fois plus grande que la nôtre. De plus, les scientifiques ont trouvés une nouvelle bactérie qui se nourrit d’arsenic donc de nombreuses autres...
tracking img