Discrimination dans le monde du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1165 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
Ce texte est sociologique en même temps éthnique , il traite une question sociale qui est la discrimination dans le marché du travail ,les auteurs nous montre ici que beaucoups d’immigrés ,d’étranger, des jeunes issue de l’immigration sont discriminé dans le milieu ou ils travaillent, aussi les assosiations et syndicats qui s’occupent de ce phénomeme .
Problématique :
Comment laquestion de discrimination raciale dans le monde du travail a été abordé ?
Le plan du texte :

1) L’idée générale sur la discrimination raciste dans le marché du travail.
2) Le système discriminatoire et raciste se met en place et commence a faire ces mauvais effets
3) Stigmatisation et rationalisation anticipatrice, l’une des particularités du travail est de se présenter comme celui de larationalité économique.
4) Remise à sa place et réduction à merci, le rappel à l’ordre, la réaction des minoritaires.
5) L’évolution des actions publiques, les syndicats ,la diversité ,le rapport de la HALDE.

Dévelopement du texte :

1) La question de discrimination raciale, un phénomène qui existe depuis très longtemps ,mais qui commence à devenir un sujet très interessant au debut desannées 1980,il sera reconnu ,identifié, traité pars des juristes et admis comme un effet de l’accumulation ethnique du marché du travail, liée au recrutement des immigrés postcoloniaux dans des postes les moins qualifiés .
Les premières études , démontrèrent que l’origine de cette discrimination dite raciste est « l’immigration » .
2) Dans cette parti, les auteurs nous montrent qu’au moment ou lesouvriers étrangers en provenance de l’empire postcolonial ,commencèrent a s’adapter et a s’installer « dans le cadre des regroupements familiaux » ,ils rencontrèrent une forte crise de l’emploi dans les années 1970.
Cela était dû è la fausse promesse d’une politique qui disait arrêter les vagues migratoires pour leur permettre une installation plus au moins stable.
Le contraire de cela a été fait, de qui a déçu les premiers immigrés.
Cependant ,pour cette nouvelle génération d’immigrés un système discriminatoire s’est mis en place , et donc des jeunes issu de l’immigration se sont retrouvé a hérité des postes les moins qualifiés de leur parents , vu qu’ils de retrouvaient exclus du système scolaire très jeunes, ou alors orientés vers des domaines sans avenir.
3) De Rudder et Vourc’hexpliquent dans cette partie, que le racisme qui touche alors les étrangers , immigrés, et ce qui appela la 2eme génération, « issue de l’immigration », est très bien expliqué.
D’après les auteurs ces jeunes la en sont eux même les premiers responsable de leurs sort, puisqu’un jeune est incapable de se lever tôt pour allé travailler , d’être poli avec les gents,d’éviter de commettre des délis, oud’être plus au moins non raciste envers les français « anti-blancs » .
Cetrains recruteurs voient que la meilleure recrue, est celle qui ne fait pas de vague au sein du travail et de l’entreprise. La particularité du travail donc est de se présenter comme celui de la rationalité économique, c’est une des raisons pour lesquelles le racisme est refuser.

Un des employés de l’ANPE dit que lespersonnes « victime du racisme » l’orsqu’ils sont confrontés à des refus, ils se sécurisent en l’attribuant à a la couleur de leur peau, et donc pour lui c’est eux même qui voient le racisme partout, et donc d’aprèes lui le racisme n’existe pas.
Ces victimes, ont toujours des emploi peu qualifiés , dés leur scolarité ils sont directe orientés vers des filières courtes et techniques supposé qui leursconvient le mieux surtout pour les filles.
4) Le rappel a l’ordre, conséquence du racisme envers les immigrés ou étranger considéré comme non-français du moins d’origine, prend deux façon plus fréquenté, soit sous forme d’une blague raciste (Sobriquets, railleries..),soit d’une autre forme plus violente tels que « distribution anonyme de tracts racistes, les graffitis injurieux dans les...
tracking img