Disert' philo bonheur est til egoiste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1765 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Benmamar perrot
Marine
T es 3

Le bonheur peut il être égoïste ?

« A chacun son bonheur, » tel semble être le dicton du jour…
Il semble que rien ne peut représenter le Bonheur.
Le bonheur n’est pas quelque chose qu’on écoute que l’on regarde ou que l’on peut observer de l’extérieur : il se vit de l’intérieure.
Donc le bonheur apparaitrai comme égoïste, il serai lié à notre avisintérieure, il est totalement personnel ou individuelle mais le bonheur qui ne se vie que de l’intérieure est-il réellement le bonheur, s’il exclut autrui ?
D’où la question : Qu’est ce que le bonheur véritable répond t -l à une seule définition. Selon les uns il serait formé de cours instants et pour les autres il serait un état durable ou un état qu’on atteins après la vie.
Le bonheur pourrait sedéfinir par rapport au plaisir, à la satisfaction des désirs, mais ne peut il pas se partager ?
Pour pouvoir partager le bonheur de manière juste on a besoin de règles de vie, l’ensemble de ces règles forme la moral mais finalement le bonheur est il indissociable de la moral ? Peut on le définir sans elle ?
Ainsi dans une partie nous nous demanderons si le bonheur peut être égoïste.
Le bonheurest-il une affaire privée ? Comment le concevoir, alors que nous sommes des êtres relationnels, un bonheur égoïste et individuel ? Mais rechercher un bonheur collectif, ne serait-ce pas en imposer une vision limitée à chacun ? Les enjeux du bonheur sont-ils strictement personnels ? Doit-on renoncer à toute fois dans un bonheur collectif ?


Tout d’abord, il me semble indispensable d’établir unedifférence entre le plaisir et le bonheur,
Dans un premier temps le plaisir, qui n’est que la satisfaction d’un désir, le plaisir est une notion éphémère et ainsi le bonheur s’oppose au plaisir car lui est un état de durée.
Le bonheur est souvent conçu comme étant une fin ultime de la vie humaine.
Il se distingue des fins partielles, c’est-à-dire des fins qui à leur tour deviennent des moyensen vue de fins plus élevées (par exemple la richesse). Le bonheur est la fin la plus haute, une fin que l’on recherche pour elle-même, une fin en soi.
Si l’on se fie au sens commun, on pourra alors penser que le bonheur consiste à l’assouvissement intégral des besoins et désirs.
Mais la satisfaction complète des désirs semble impossible dans la mesure où d’une part l’assouvissement d’un désir estsouvent l’origine d’un nouveau désir et ainsi la quête du bonheur serait sans fin.
Et que, d’autre part, tout choix d’un projet de vie semble impliquer qu’un privilège soit donné à certaines aspirations, au détriment d’autres.
La recherche du plaisir diffère, de la recherche du bonheur étant donné que l’homme n’est pas « libre », il est «  enchainé » à ses propres désirs ainsi l’homme peutvoir le plaisir en vue d’autre chose car il sait que la seule satisfaction des désirs ne conduit pas au bonheur.
Satisfaire ses désirs selon une image de Platon c’est remplir un tonneau percé.
La recherche du bonheur est donc quelque chose qui n’est possible que si l’homme se défait de ses désirs.
On peux désirer le bonheur mais ce désire est un désire particulier car il doit être la fin de larecherche de nouveau plaisirs.
Notre conception du bonheur c’est ce qui va déterminer le type d’actions que nous allons accomplir.
Si je conçois le bonheur comme avoir une place importante dans la société, une position sociale prestigieuse, je vais faire en sorte d’atteindre mon but.

Cependant toute idée individuelle du bonheur n’est pas le véritable bonheur, de plus l’idée que chacun seformerait sa propre conception du bonheur est sans doute bien  « naïve » puisque cette conception est le «  fruit » de l’imagination qui n’est pas encore atteint ne peut être imaginé que suivant une image, après la lecture de roman, à la télévision…
L’idée que notre bonheur est quelque chose qui ne concerne que nous même ne correspond qu’a une conception de la vie en société et qui privilégie...
tracking img