Disert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1503 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ça fait déjà 8 ans qu’elle est la seule à la même place tous les samedis soir sans exception .elle préfère être la qu'avec ses copines a faire semblant de rire , semblant de s'amuser , alors elle est là!
Elle contemple le paradis du quel il est partis, ce joli coin de paradis un peu en hauteur du lac ornée par des milliers de chênes, de marronniers, de sapin accompagné d’un parterre de millionsde feuilles de toutes les années .il les a quitté la !, elle n'avait jamais vraiment compris pourquoi ce soir là les anges l'avaient emporté, depuis ce fameux samedi soir, Angéla ce force à rigoler, se force à aimer la vie, à continuer d’aller chasser, c'est d'ailleurs là que les deux enfants c'étaient rencontrés.Ils aimaient tout les deux ça et adoraient raconter à tout le monde qu'ils étaientdes anges de la nature, il criaient haut et fort qu'eux deux deviendraient garde forestier au bord d'une forêt bordé par un lac parce que comme ça la faune et la flore serait bien gardé il feront même imposer des cartouches biodégradable et interdiraient de faire tué les bébés sangliers, interdirait même de tuer le père et la mère .Ce serait les familles ou rien. Eux ne pas trouvaient ça cruel ilspensaient que de perdre quelqu'un était horrible alors ils ne voudraient pas que ça arrive au animaux. Ils étaient inséparables lui son frère et Angéla, ils ont grandis ensemble toujours ensemble évoluais ensemble, surmontaient les moments difficiles comme l’anniversaire de la mort de la mère d’Angéla tout les ans à la même époque ils se promettaient qu’ils ne se sépareraient jamais, qu’ilsresteraient unis comme les cinqs doigts de la main.

Angela était encore là mais plus seule à coté d'elle se trouvait le grand frère de Gabriel. Ils étaient là tous les deux comme tout les samedis. Il commençait à faire nuit, la chaleur se perdait alors comme tous les samedi, Luc avait emmener un peu de vin et quelque gouttes d’alcool fort pour la chaleur .C'est comme ça qu'ils admiraient lemagnifique paysage c'est comme ça qu'ils arrivaient à rire. Ils passaient leurs samedis soir côte à côte, faisant revivre une partie de la vie qui avait disparue ce même jour. Dans la soirée Angéla demanda, comme à son habitude, des nouvelles de la mère de Luc. Lui a toujours la même réponse : toujours le même début, toujours la même fin, il dit toujours ; « Elle n'a pas changer depuis la semainedernière, elle retournera en Hôpital psychiatrique, elle a recommencer » alors comme toujours elle le prend dans ses bras, lui essuie c’est larmes qui coulent l’embrasse sur la joue, remet son blouson et s’en vas. Le lendemain ca fera 8 ans qu’il les a quittés.
Angela enfile sa plus belle veste un jolie veste bordé de fleur , sa plus belle robe noir , , elle prend la lettre qu’elle a écrit la veilleen rentrant de sa soirée avec Luc, sur cette lettre elle raconte en quelque mots sa vie de tout les jours comment la vie ce passe de son coté et celui de sa famille en écrivant cette lettre elle espère toujours qu’il va revenir, qu’il va revenir s’assoir avec elle et son frère. Cette lettre elle la posa sur la tombe, verse une larme regarda autours d’elle, Le père de Gabriel était la marqué parla perte de ce fils. Ce fils prodigue comme il était souvent décrit. Ce matin la, le temps était avec la famille, un joli soleil était venu réchauffer le cœur de ces gens qui étaient dépités. Angéla avait repéré que la mère du jeune tenais son mari par la main cela n’étais pas arrivé depuis longtemps. Elle lui tenait la main pour faire croire au autres qu’ils étaient fort mais Angela avaitremarqué , qu’elle ne lui souriais pas, qu’elle ne le regardais pas qu’elle n’avais aucun singe d’intention , elle avait les larmes qui coulait. Elle avait même un air de dégout quand elle tournait le regard vers lui elle ne le supportais plus.

Huit ans au par avant, un jour d’ouverture de la chasse les deux fils et le père étaient partis, ils avaient laissés la mère seule dans l’appartement. Ils...
tracking img