Disertation gratuite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (771 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire et les orde tout d’abord le thème de la religion dans les lettres i à vii. Il passe en revue quelques-unes des religions qui l’entourent : les quakers (lettres i à iv), les anglicans (v),les presbytériens (vi), et enfin les sociniens (vii).
Dans les quatre premières lettres, Voltaire décrit les Quakers, leurs coutumes, leurs croyances et leurs histoires. Il apprécie la simplicité deleurs rites : point de baptême (« nous ne pensons pas que le christianisme consiste à jeter de l’eau froide sur la tête » (i)), ni de communion (« point d’autre que celle des cœurs » (i)), ni encore deprêtres (« Vous n’avez donc point de prêtres lui dis-je ? - Non, (...) et nous nous en portons très bien » (ii)).
La lettre V est consacrée à la religion anglicane, qu’il estime meilleure que lacatholique (« le clergé anglican est plus réglé que celui de France »), mais qu’il critique tout de même (« Le clergé anglican a retenu beaucoup des cérémonies catholiques, et surtout celle de recevoirles dîmes avec une attention très scrupuleuse. Ils ont aussi la pieuse ambition d’être les maîtres. »).
Sa lettre VI permet à Voltaire d’attaquer les presbytériens, selon lui intolérants (« unpresbytérien d’Écosse (...) donne le nom de la prostituée de Babylone à toutes les églises où quelques ecclésiastiques sont assez heureux pour avoir cinquante mille livres de rente »), mais aussi trop stricts(« il est défendu ce jour-là de travailler et de se divertir, ce qui est le double de la sévérité des églises catholiques ; point d’opéra, point de comédies, point de concerts à Londres le dimanche ;les cartes même y sont si expressément défendues »)
Enfin, dans sa lettre vii, il ne se prononce que peu sur cette religion, pourtant proche de son idéal déiste.
Lettre vii : "Sur les Sociniens, ouAriens, ou Antitrinitaires". Voltaire discute brièvement ces mouvements religieux tout en reconnaissant que sa société contemporaine n'est pas prête à renoncer à sa tradition pour s'adapter aux...
tracking img