Dish

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (662 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PARAZELLI, Michel (2002) La rue attractive. Parcours et pratiques identitaires des jeunes de la rue. Sainte Foy, Presses de l’Université du Québec (Coll. « Problèmes sociaux & interventionssociales »), 358 p.(ISBN 2-7605-1158-8)
http://www.erudit.org/revue/cgq/2003/v47/n132/008099ar.html
|Auteur : |Djemila Zeneidi-Henry|
|Ouvrage recensé : |PARAZELLI, Michel (2002) La rue attractive. Parcours et pratiques identitaires des jeunes de la rue. |
| |Sainte Foy,Presses de l’Université du Québec (Coll. « Problèmes sociaux & interventions sociales »), |
| |358 p.(ISBN 2-7605-1158-8)|
|Revue : |Cahiers de géographie du Québec, Volume 47, numéro 132, décembre 2003, p. 487-488 |
|URI :|http://id.erudit.org/iderudit/008099ar |

Inscrit dans une démarche transdisciplinaire, cet ouvrage d’une grande qualité propose unrenouvellement de l’approche de la population des jeunes de la rue. La socialisation marginalisée définie « comme le désir d’insertion par la marge » (p. 59) est un des concepts clé qui en étaye toute ladémonstration. Pour dépasser l’aporie apparente de la formule de socialisation marginalisée, l’auteur démontre la nécessité de sortir d’une grille de lecture binaire opposant la marge à la norme, enremettant en question la pertinence de la notion d’exclusion qui, selon lui, situerait abusivement les marginaux en dehors de la société. Il réhabilite les jeunes de la rue en tant qu’acteurs et sujets deleur propre histoire. C’est à l’intérieur d’une problématique propre à l’adolescence, au delà des clivages sociaux sur fond de mutation du lien social, que cette population est analysée. La...
tracking img