disser

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 septembre 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Il arrive souvent que l’on soit confronté à l’autre et qu’on doive défendre une thèse que l’on croit. Mais comment peut-on défendre notre thèse ?
Dans la vie chaque homme et chaquefemme ont vécues des événements, des incidents et des aventures qui deviennent des expériences. Ces expériences servent à nous instruire et nous guider dans la vie et aussi nous aide àmieux réagir face a nos erreurs et nos défauts. Mais peut-on dire que ces expériences vécues donnent une force et une puissance à l’argumentation et qu’elles peuvent soutenir une thèse etdes idées ? Ou bien il y a d’autres façons et moyens pour donner une force à notre argumentation comme la fiction et l’imaginaire ?
Dans un coté, les expériences vécues ont une force dansl’argumentation. L’utilisation de ces expériences comme arguments évite le doute si c’est argument est juste ou pas mais elles peuvent aussi être comme une justification a un argument.Dans ‘ La controverse de Valladolid ‘ LAS CASAS évoque ces voyages en Amérique et ces rencontres avec les Indes comme argument pour montrer que ces derniers ont la même place que lesêtres humains. Ces évocations ont donné une force à son argumentation parce que c’était une chose vécue par lui et personne ne peut le nier.


Dans autre un coté, la fiction et l’imaginairepeuvent donner une force à l’argumentation. Dans plusieurs occasions les auteurs utilisent la fiction pour soutenir leurs thèses. On peut prendre exemple du ‘ Dernier jour d’un condamné ‘de Victor Hugo. Ce dernier essaye de convaincre ces lecteurs d’abolition de la peine de mort à travers une histoire fictive d’un condamné a mort. Victor Hugo raconte les souffrancesquotidiennes morales et physiques subit par le condamné pour montrer que la peine de mort n’est pas nécessaire pour punir quelqu’un s’il souffre déjà moralement et physiquement