Dissert'

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1866 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CCF ANALYSE DIAGNOSTIQUE DES MARCHES ETRANGERS
SITUATION 2 – Diagnostic à l’international

Sommaire

1) Diagnostique interne………………………….…………… 2

A) Portefeuille produit de l’entreprise……….. 2

B) Organisation et potentiel de production.… 3

C) Organisation commerciale…………….…………. 4

D) Ressources humaines…………………….………….. 4

E) Ressourcesfinancières…………………….……… 5

( Forces/faiblesses…………………………...…… 6

2) Diagnostique externe……………………………………… 6

3) Conclusion et recommandations dans le respect de la stratégie de l’entreprise……… 7

CCF ANALYSE DIAGNOSTIQUE DES MARCHES ETRANGERS
SITUATION 2 – Diagnostic à l’international

1 - Diagnostic interne

A - Portefeuille produits de l’entreprise

□ CaractéristiquesCompétences techniques importantes : Roybier créée ses propres moules mais peut également en créer à la demande des marques. Dépôt des marques sur les cintres.
Fragilité : Utilisation de matériaux purs, fiables et résistants.
Conditionnement et emballages : Cartons standards 60x40x30, palettes standards 80x100.
Optimisation pour réduire les coûts en packaging.
Cycle de vie : - Enboutique : 6-12 mois.
- En hypermarché : produits jetables (car les cintres ne sont pas considérés comme un accessoire en hypermarché).

□ Positionnement : haut de gamme
Produit de qualité : bonne image de marque (Roybier est leader français du cintre et est associé au leader mondial du cintre Mainetti).
Positionnement haut de gamme justifié par la présence des marques sur lescintres.

□ Clients
Discounters (Lidl, Aldi).
Grands distributeurs (H&M et C&A).
Petits magasins non spécialisés (Tchibo, StreetOne).
Boutiques de lingerie spécialisées.

□ Protection intellectuelle
Brevet en cours pour les nouveaux moules.
Modèles déposés.

□ Niveau d’adaptation
Solutions de cintrages adaptées aux différents tissus (coton, dentelle, lycra, soie).□ Calcul du coût de revient
Produit export : produit vendu EXW ; le prix est le même mais un partenariat est possible avec un transporteur en fonction du volume pour essayer de trouver des prix intéressants.
1 palette (9600 pièces) : France – Allemagne : 175 euros
2 palettes : France – Allemagne : 210 euros
Logistique et transport : Transports externalisés.
Droits dedouanes et taxes qui renchérissent le produit importé : pas de droits de douane en Allemagne (incoterm DDU utilisé pour les échanges à l’international, Roybier s’occupe donc rarement des droits de douane).
B - Organisation et potentiel de production

□ Volume produits
2 millions d’euros de chiffre d’affaires par an soit 40 millions de cintres produits par an.
Stock : faible volume de stock(80 000 €).
Potentiel de production : il y a deux ans, Roybier dégageait 4 millions d’euros de chiffre d’affaires, donc ses capacités de production peuvent doubler sans difficultés.

Outil de production en baisse d’activité ; il se décline en deux productions :
- Interne (petites séries)
- Sous-traitants exclusifs (grandes séries)
La production peut progresser trèsfortement sans investissements supplémentaires.

□ Niveau d’industrialisation
Coûts de production : faibles (besoin de sous traiter les marquages pour des coûts plus intéressants).
Possibilité d’économies d’échelle par la représentation d’un agent du groupe Mainetti (agent local).
Qualité et soin de fabrication : Agent chargé du service qualité.
Méthode de production : production en séries.
Typede machines utilisées : les machines sont des outils vieillissants. Or, Roybier dispose de moules neufs ce qui ne pose aucun problème de qualité. Par contre, Mainetti acquière des machines plus récentes et plus perfectionnées.

□ Taux d’utilisation des machines
Taux de charges : la baisse du chiffre d’affaire a été reportée sur les sous traitants, mais il est tout de même possible d’absorber...
tracking img