Dissert apologue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1374 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plusieurs définitions peuvent définir l’apologue. Le dictionnaire de notre époque parlera d’une simple « fable moralisatrice » mais Voltaire, au XVII, a lui une autre vision de ce genre de récit pour justifier son œuvre Candide ou l’Optimisme, qu’il a peur de publier. Il parlera de « chose indigne d’être lu par les esprits solides ». Tout ceci pour montrer que nous pouvons avoir diverses façonsde penser, voir même de lire. On peut donc se poser la question de savoir si l’apologue est simplement un récit destiné à distraire le lecteur ou s’il peut aller plus loin, en éveillant sa réflexion.
Pour tenter de répondre à cette question, ce travail développera une première partie consacré à l’apologue divertissant et une seconde traitera de l’apologue amenant à la réflexion.

L’apologue apour principal objectif de divertir le lecteur. C’est un récit facile à lire, qui traite parfois avec humour et légèreté des sujets auxquels beaucoup de lecteur peuvent s’identifier. Ceci rend alors l’apologue, qu’il soit sous la forme de conte, de conte philosophique ou de fables accessible à beaucoup de lecteurs qui cherche à se divertir. En effet, ce sont souvent de courts récits, comme lesFables de La Fontaine ce qui les rends distrayant dans le sens où le lecteur prend du plaisir à le lire : on voit par exemple souvent des parents lire des histoires moralisatrices comme Le petit chaperon rouge de Perrault à leur enfants. Cette histoire permet d’amuser l’enfant grâce à des personnages auquel il peut facilement s‘identifier comme la petite fille. Il peut aussi le faire rire lorsque leloup se déguise et se met à parler. Les personnages sont souvent très simples, comme dans Candide, qui sont tous stéréotypés et dont leur raisonnement sont très faciles à comprendre, tellement que l’ont pourraient les anticiper. Le vocabulaire employé est aussi très accessible, rare est le vocabulaire technique, compliqué, donc il laisse l’apologue ouvert à un large choix de lecteur, de lajeunesse qui découvre aux personnes plus mûres, qui recherchent en ce genre de lecture en peu de distraction, de bon temps…
Mais l’auteur peut utiliser d’autres procédés pour divertir le lecteur. L’invitation au voyage par exemple : en effet, le corpus nous en donne un exemple qui est Zadig, de Voltaire. L’histoire se déroule à Babylone au milieu des palais et des vizirs. Cette civilisation danslaquelle se déroule le récit dépayse totalement le lecteur. Surtout que le texte à été écrit en 1747. Il a donc été lu à une époque où les gens qui voyageaient étaient peu nombreux ce qui fait découvrir un nouvel univers au lecteur. Son esprit est transporté vers une autre civilisation radicalement différente de celle Occidentale. Un autre exemple très représentatif de ce procédé peut être cité :Candide, de Voltaire. Le héros aura parcourut presque le tour du monde durant le récit, en visitant des peuples tous différents les uns des autres comme les sauvages, les africains, les espagnols… En vivant dans chacun de ces pays de nouvelles aventures plus romanesques les unes que les autres.
L’auteur peut aussi faire appel à l’imaginaire, au monde du merveilleux pour égayer son lecteur. Jean dela Fontaine, un auteur du XVII, est certainement celui qui a le plus utiliser cette méthode comme dans ses Fables, même si c’était à d’autre fin : critiquer certains traits de son époque à travers ses personnages irréels. Mais le but premier de La Fontaine était quand même de divertir le lecteur, en mettant en scène des personnages simples, souvent des animaux, pour faire passer son message commedans l’Huître et les Plaideurs ou plus connu, la Cigale et la Fourmi. Toujours dans Candide, l’univers merveilleux apparaît avec la découverte d’un monde utopique qui est l’Eldorado. Le héros va découvrir un univers où ce qui nous est de plus précieux est là-bas la chose de tout à fait ordinaire. L’île des esclaves est aussi un autre genre d’utopie : ce serait une île où les privilèges accordés...
tracking img