Dissert bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte rendu de lecture

I . Carte d'identité du livre.

. Le livre que j'ai choisi est Lambeaux, de Charles Juliet dans la collection Folio. C'est un roman biographique et autobiographique publié en 1985.

II . Mes impressions argumentées.

. J'ai choisi Lambeaux car c'est le livre qui m'a le plus donné envie de lire lorsque j'ai lu les résumés des trois livres. Le fait d'apprendre quece roman se composait en deux parties, l'une biographique et l'autre autobiographique. Cela me paraissait intêressant car je n'avais jamais eu l'occasion de lire un livre composé de cette manière. De plus, la première partie du livre m'intriguait plus particulièrement ; l'histoire de sa mère biologique, la solitude qui l'envahissait, la souffrance qu'elle vécût. J'avais vraiment envie d'en savoirplus, de savoir son histoire, le résumé m'avais déjà vraiment touché.

. Je donnerais 4,5 étoiles pour ce livre. Le fait que l'auteur parle à la deuxième personne m'a beaucoup déstabilisé au début, et j'ai eu du mal à rentrer dans ce roman. Par la suite, je m'y suis habitué et j'ai beaucoup apprécié l'histoire de la mère biologique de l'auteur, qui m'a en effet beaucoup marquée ainsi quel'histoire de Charles Juliet qui connût une si grande difficulté à écrire ce qu'il ressentait.

. Tout d'abord, ce qui m'a plu dans ce livre c'est l'emploi de la deuxième personne du singulier : « Tu es l'aînée et c'est toi qui t'occupes d'elles ». Au début, cela me genait car je n'ai jamais rencontré ce genre d'écriture dans un livre puis finalement je m'y suis habitué et j'ai trouvé cela plutôtinteressant. Cela m'a permis de m'inpliquer dans l'histoire; je me suis mise à la place de la personne et ressentis plus facilement ses émotions.
Ensuite, ce qui m'a frappé, c'est le lien qu'il y a entre Charle Juliet et sa mère biologique : tous deux sont des enfants non voulus; « Il aurait voulu que le premier de ses enfants soit un garçon » et « Lorsque tu dois admettre que tu attends à nouveau unenfant (..) tu restes des jours à broyer du noir. Tu penses à te faire avorter. ». Pour toute personne, il est important de se sentir aimé et désiré de ses parents. Cela permet à chacun de trouver sa place dans ce monde et de s'y sentir bien.

. En revanche, je trouve que l'on manque d'informations, physiques ou morales sur la mère adoptive de Charles Juliet. Il nous parle plus de sa mèrebiologique qu'il n'a pas connue ( toute la première partie du livre lui est consacrée ). De plus celle ci est la cause de son mal-être tandis que sa mère adoptive l'a toujours aidée et protégée. Hormis le fait qu'elle lui a apporté chaleur et tendresse, et qu'il a une profonde gratitude et admiration pour cette femme son interêt se porte plus sur sa véritable mère, destructrice mentalement.
De plus,ce qui m'a déçu c'est que ne l'on sache pas vraiment d'où Charles Juliet tient toutes les informations concernant sa mère. En effet, il a très peu de relation avec son père biologique, qui n'a pas l'air de le repousser. On peut alors se demander qui l'a informé sur le passé de sa mère, inconnu même de son père ( concernant la mort de son premier amour etc ) .

. Cette lecture m'a apporté uneconnaissance plus particulière sur l'autobiographie. Dans la deuxième partie Charles Juliet nous raconte toutes les démarches qu'il a faites et les difficultées rencontrées lorsqu'il a commencé a écrire. L'autobiographie est une réfléxion sur soi-même qui peut apporter souffrance ou délivrance.

. Les deux phrases que je retiendrais sont les suivantes :

<< Chaque matin, en ouvrant lesportes les surveillantes ont un mouvement de recul. Les salles sentent le cadavre. Un de ces matins-là, un jour de juillet --- tu viens d'avoir trente-huit ans --- on constate ton décès. Tu es morte de faim. >>

<< Ainsi as-tu pris conscience que tu avais toujours eu de la chance, que tu semblais être né sous une bonne étoile, qu'à ta manière et contrairement à ce que tu avais cru...
tracking img