Dissert corruption

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4947 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

I. Définitions

I-1. Selon « Transparancy international »

I-2. Selon le conseil européen

I-3. Selon la banque mondiale

I-4. Selon le dictionnaire Petit Robert

II. Origines de la corruption

II-1. Equation de l’économiste Clitgark

II-2. Cause lointaine et indépendante des hommes

II-3. Cause sociale

II-4. Causes liées à la culture et àl’éducation étrangère

II-5. Causes relatives à l’organisation administrative

II-6. Causes à caractères conjoncturel

II-7. Causes relatives aux institutions faibles

II-8. Causes liées à la mauvaise gouvernance

III. Les formes de corruptions

III-1. Les « dessous de table »

III-2. La fraude

III-3. L’  « extorsion »

III-4. Le « favoritisme »III-5. Le « détournement »

IV. Les types de corruptions

IV-1. La grande corruption

IV-2. La petite corruption

V. La corruption dans nos pays

V-1. Cadre socio-politico- administratif

V-2. Cadres socio-politico-économique

V-3. Cadre socio-politico-juridique

VI. Coût de la corruption

VII. Relation entre la pauvreté etla corruption vis-à-vis du développement

VIII. Tentative de lutte contre ce phénomène qu’est la corruption

Conclusion

Bibliographie

Les pratiques de la corruption dans ses aspects multiples datent des temps très anciens. En effet en se référant à la bible, on se rend compte que certains rois qui ne voulaient pas entendre parler de Jésus-Christ et d'autres prophètes utilisaient leurspouvoirs pour influencer et corrompre des sujets qui ne leur étaient pas voués, et suscitaient ainsi les multiples trahisons, à l'instar du cas de Judas contre Jésus-Christ et bien d'autres.
Aussi pendant les moments de lutte de libération des pays africains, bon nombre de leaders avaient perdu leur vie sous les coups de la corruption (même morale) et les trahisons des indigènes ou de leursconcurrents.  Enfin en ces temps modernes, les luttes d'intérêts économiques, les grands marchés, la course aux pouvoirs, l'égoïsme et l'égocentrisme des uns et des autres, l'intérêt individuel ou de groupe, etc... ont accru de part et d'autre les pratiques de la corruption. Ainsi l'histoire de la corruption remonte donc aux temps ancien du moment qu'un individu ou groupe d'individus s'est engagé àla recherche et la protection de ses intérêts propres par tous les moyens.
I. Définition

I-1. Selon la « transparency international »

Selon Transparency international, « la corruption est l’abus de pouvoir reçu en délégation à des fins privées ».[]
Cette définition permet d'isoler deux éléments constitutifs de la corruption :
❖ l’abus de pouvoir à des fins privées (doncne profitant pas nécessairement à la personne abusant du pouvoir, mais incluant aussi bien les membres de sa proche famille ou ses amis) ;
❖ un pouvoir que l’on a reçu en délégation (qui peut donc émaner du secteur privé comme du secteur public).
Transparency utilise également parfois cette définition : « abus de pouvoir au profit de l’enrichissement personnel ».
I-2. Selon le conseileuropéen

L'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe définit la corruption comme « l'utilisation et l'abus du pouvoir public à des fins privées ».

I-3. Selon la banque mondiale

La Banque Mondiale retient la définition suivante pour la corruption : « Utiliser sa position de responsable d’un service public à son bénéfice personnel ».
I-4. Selon les dictionnaires Petit Robert etPetit Larousse

Selon le dictionnaire «Petit Robert», la corruption se définit comme état de ce qui est corrompu, pourrissement, infraction de ceux qui trafiquent de leur autorité ou de ceux qui cherche à les corrompre. Certains auteurs parlent de perversion, un manquement à une obligation juste. La corruption étant le contraire de la vertu, de la vérité.
Selon le dictionnaire «Petit...
tracking img