Dissert internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Elmire le cache alors sous la table pour qu'il assiste à la conversation.  === L'imposture de Tartuffe sera-t-elle révélée?
LA MISE EN SCENE DU DEVOILEMENT
A priori cette situation d'énonciation rend la scène comique : Orgon est certes caché, mais la mise en scène peut l'amener à se faire voir du public par instants. Le rire vient du sentiment de supériorité du public : il sait ce que Tartuffeignore. Il comprendra alors la double énonciation des répliques d'Elmire. Elles sont à la fois destinées à Tartuffe, pour lui faire croire à sa sincérité et l'amener ainsi à se dévoiler, mais aussi à Orgon, pour qu'il mesure l'hypocrisie de Tartuffe : les vers 1479-1480 soulignent l'opposition à la rime entre la réalité du désir coupable(”vous voulez”) et l'apparence de la dévotion (”vousparlez”). 
Ce double jeu apparaît nettement dans l'emploi du pronom “on” :  le “on” du langage précieux qui désigne l'objet aimé ( Elmire pour Tartuffe au v. 1481, Tartuffe pour Elmire aux v. 1510, 1513-1515) et  le “on” qui désigne Orgon dans ces mêmes vers 1510-1515, à double sens car Elmire tente de l'alerter. 
Les réactions d’Orgon  évoluent au fil des scènes. 
Pendant toute la scène 5, Orgon neréagit ni à l'hypocrisie du langage de Tartuffe, ni à la gêne croissante d'Elmire, soulignée par les didascalies (la toux) et par le commentaire de Tartuffe. Cette absence de réaction est d'ailleurs relevée par Elmire, par des répliques à double sens : “un rhume obstiné” (l'entêtement d'Orgon), le vers 1501, avec le double sens du “on”.  –---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Comment l’Imposteur est-il démasqué dans cette scène ?

1) : La prudence maladroite de Tartuffe

2) : La déstabilisation d’Elmire, créant un comique

3) : L’auto-révélation de Tartuffe, comique également

1) La prudence maladroite de TartuffeTartuffe est tout d’abord est hésitant vis-à-vis des propos d’Elmire, celui-ci ayant été explicitement et fermement rejeté à leur rencontre (Acte III, scène 3).

De plus, le changement brutal d’attitude de celle-ci depuis le début de cette scène renforce son incompréhension et sa méfiance devant une éventuelle supercherie : (v.225/226) “ Ce langage à comprendre est assez difficile, madame, etvous parliez tantôt d’un autre style.”.

Ces hésitations sont marquées par le champ lexical du doute et de la méfiance : (v.253) “sans doute”, (v.260) “d’oser douter un peu”, (v.254) “je ne me fierais point”, (v.277) “on soupçonne”.

Tartuffe est donc méfiant. Cependant, il ne cache pas un certain désir, qui lui fait même oublier en en quelque sorte sa foi hein, il n’y a plus de vocabulaire sacrésortant de sa bouche ici, on voit plutôt le champ lexical de l’amour : (v.254) “on aime”, (v.258/259) “coeur”, (v.268) “charmantes”.

Il tourne alors la situation à son avantage en demandant un gage d’amour à Elmire au vers 265/266 : “Qu’un (à comprendre “à moins qu’un”) peu de vos faveurs, après quoi je soupire, ne vienne m’assurer tout ce qu’ils m’ont pu dire.”

2) La déstabilisationd’Elmire, créant un comique

La gêne entre en scène à cet instant précis, alors que Tartuffe cherche une preuve d’amour d’Elmire et commence à prendre...

Introduction ;Une scène qui se situe peu après une scène de tonalité assez tragique (IV 3), puisqu'Orgon s'y est montré particulièrement dur et intraitable.
I Le rapport entre cette scène et IV 2
1. Une scène en écho
Un entretien plutôtscabreux entre Elmire et Tartuffe
Présence d'un personnage caché (Orgon)
Attitude pressante de Tartuffe, tandis qu'Elmire essaie d'éluder, de gagner du temps
Propos de Tartuffe indignes d'un homme pieux
2. Des différences notables
Le personnage caché est ici le mari : sa position le rend ridicule (à terre, sous la table)
Comique de situation : le mari caché reste inexplicablement...
tracking img