Dissert philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation de philosophie : Sommes-nous prisonniers du temps ?

La mythologie grecque raconte que l’un des Titans nommé Chronos, autrement dit le Temps, dévora tous ses enfants. Cette légende dévoile le fait que le Temps est celui qui engendre mais aussi celui qui détruit : il est à la fois création et destruction. En effet, le temps, dit en grec « temnein » qui signifie « couper », faitréférence à une durée durant laquelle se succèdent des événements de la naissance à la mort. Donc, chaque journée est l’occasion de faire une nouvelle expérience mais aussi une journée de moins à vivre. Ainsi, sommes-nous nécessairement victimes du temps ? Le temps nous libère-t-il ou nous enferme-t-il ? La vie doit-elle être vécue comme une fatalité ? Pouvons-nous tout de même tirer profit du temps ?Tout d’abord, nous verrons que nous sommes prisonniers du temps pour ensuite préciser que nous sommes libres dans le temps. Enfin, nous verrons que le temps nous permet de nous accomplir en fonction de nos projets.

Dans un premier temps, nous sommes prisonniers du temps. Ce dernier est un passage obligatoire pour chaque être. Jour après jour, nous vieillissons mais nous faisons aussi denombreuses expériences. Chaque homme comprend ce que veut dire «le temps» mais, cependant, cela est difficile à définir. En effet, Saint Augustin, dans les Confessions, dit : «Si le temps est, c’est qu’il tend à n’être plus». Par cela, il exprime le fait que le passé n’est plus et le futur n’est pas encore, donc qu’ils ne sont pas. De même pour le présent qui est soit ce qui est déjà ou ce qui n’est pasencore donc ce qui n’est pas. Ainsi, cela permet de conclure que le présent est insaisissable. Même si nous vivons dans le temps, nous ne pouvons pas le saisir ou le contrôler, nous sommes impuissants face à lui car jour après jour, il s’échappe. Nous sommes incapables de saisir le temps, Héraclite dit d’ailleurs : «On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve » car chaque seconde estdifférente de la précédente. En effet, le temps, qui est l’univers dans lequel s’inscrit l’existence humaine, est irréversible : il ne peut être parcouru que du passé à l’avenir. De plus, il est aussi irrévocable car on ne peut pas revivre le passé, on ne peut que s’en souvenir. La mort est inévitable pour chacun d’entre nous, cela est le principe de la condition humaine. Soumis au temps et voués à lamort, nous sommes conscients mais impuissants face à la mort. Au final, que nous apporte la conscience à part savoir que notre destin se tourne vers la mort ? A titre d’exemple, Samuel Beckett, dans son livre nommé En attendant Godo, dit : «Ce qui est terrible, c’est d’avoir pensé». En effet, nous serions plus heureux de ne pas savoir ce qui nous attend. D’un autre côté, cela nous procure de lanoblesse car c’est ce qui nous distingue de l’univers. C’est pourquoi, même si nous sommes faibles face à ce dernier, nous devons mettre toute notre dignité dans la pensée comme le dit Pascal dans les Pensées : «Toute notre dignité consiste en la pensée». Donc, nous sommes perdants face à l’univers mais nous avons quelque chose que lui n’a pas. En outre, pour Pascal, l’homme n’a rien à

attendrede la vie terrestre, il faut juste qu’il sauve son âme. Donc, la conscience permet de savoir que la mort existe : l’homme, conscient de la condition humaine, sait ainsi que la mort le rapprochera de Dieu.  L’homme ne maîtrise pas le temps, il ne peut ni le ralentir ni l’accélérer. Cependant, doit-il obligatoirement supporter le temps ? Y a-t-il une issue ? En effet, même si le temps enfermel’homme dans une durée limitée, celui-ci fait ce qu’il souhaite durant sa vie. On peut tout de même profiter de la vie, car chacun d’entre nous a déjà une chance : celle d’exister.

Dans un deuxième temps, nous sommes libres dans le temps. Chaque jour, nous faisons des projets, nous rencontrons de nouvelles personnes. On peut donc dire que le temps permet de créer car, même s’il nous est compté,...
tracking img