Dissert sens suffisants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1644 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances?

Les sens sont notre première approche du monde. Dès sa naissance,un nouveau né peut sentir, toucher, goûter, entendre, voir. Il est accueilli à bras ouverts par le monde. Nos sens nous y accrochent, nous mettent en relation avec lui, instinctivement, naturellement. Ce fait d'utiliser nos sens dès la naissance nousmontre que la sensibilité est innée, chez l'homme comme chez les animaux. Elle peut cependant être améliorée au cours de notre vie ( tous les hommes n'ont pas le même « palais » , le goût est plus ou moins bien décelé avec l'expérience ), ou bien se dégrader ( la vue et l'ouïe avec l'âge ). Cette sensibilité peut également être l'objet d'une déficience dès la naissance, conséquence d'une maladie( aveugles, sourds, muets ). Est ce que ces liens tissés avec le monde peuvent nous fournir toutes nos connaissances? Connaître, c'est savoir. Mais « avoir appris » ou simplement « avoir entendu parlé », « avoir déjà vu ou rencontré ». Une connaissance peut avoir été vérifiée, par l'expérience sensible, ou non, juste par la confiance en celui qui nous l'a transmise.
Mais, même si les sens nousfournissent certes des connaissances, est-ce que « toutes » nos connaissances nous sont fournies par eux? Les sens sont ils nécessaires pour nous fournir toutes ces connaissances? Pourrions nous connaître sans eux? Est-ce une condition obligatoire à la connaissance? Même si les sens sont nécessaires, sont-ils suffisants? N'avons-nous pas besoin d'autres fonctions de l'esprit pour acquérir toutesnos connaissances?
Nous étudierons tout d'abord l'apport de nos sens dans nos connaissances, ce qu'ils nous apportent « tous seuls ». Puis nous essayeront de trouver leurs limites s'ils en ont, ce en quoi ils constituent un obstacle pour nos connaissances et si d'autres critères doivent être pris en compte dans l'acquisition de certaines ou de toutes nos connaissances.

Nos sens nous apportentincontestablement de nombreuses informations. Les expériences scientifiques sont basées sur les sens. Lors d'une expérience nous pouvons, grâce à nos sens, observer un résultat. Il fait alors partie nos connaissances, car on en a fait l'expérience par les sens, l'expérience sensible. Les sciences reposent sur des preuves, celles d'avoir déjà été l'objet d'une expérience sensible; elles énoncentdes vérités générales qui pourront être des connaissances. On peut toujours reproduire cette expérience, le résultat sera le même. L'eau bout à 100°C, c'est une vérité, et si l'on veut faire bouillir de l'eau, il faudra attendre qu'elle soit à 100°C quoi qu'il arrive, que l'on soit riche ou pauvre, beau ou moche, intelligent ou pas! Ça ne dépendra pas du sujet. Une fois faite, l'expérience sensiblenous assure la connaissance. « Je l'ai vu de mes propres yeux! » dit-on. La vue nous a fournie une connaissance. La physique, la chimie, la biologie, reposent sur des preuves qui sont des expériences que l'on peut par définition vérifier, refaire.
Par le contact, l'immersion directe dans un milieu, nos sens nous fournissent des connaissances. Voir des choses se répéter devant nous, cela nousfait acquérir des connaissances. Dans le monde professionnel, les exemples sont nombreux. Un apprentis immergé directement dans le monde du travail va intégrer de nombreuses connaissances. Dans une boulangerie par exemple, au contact du boulanger il assimilera les techniques, connaissances (fabrication des pâtes,...) nécessaires à la pratique de son métier. Ses sens lui permettent d'intégrer cessavoirs-faire. L'immersion dans un milieu nous fait acquérir ces connaissances grâce à nos sens. L'apprentissage d'une langue en est un autre exemple. En effet, au contact de personnes de langue maternelle différente, dans un pays étranger, nos sens, tous en éveil, nous permettent ( avec le temps ) de la comprendre et de pouvoir la parler. Au contact d'un milieu, notre esprit « enregistre » les...
tracking img