Dissert sur l'introduction de de la fabrique du corps humain de vésale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4965 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé Histoire des sciences et des savoirs en Europe de la Renaissance aux Lumières.

Introduction :

C’est la préface du livre La fabrique du corps humain de Vésale qui sera l’objet de notre étude. Cette préface à pour but de justifier sa démarche. Démarche particulière, elle concerne la médecine. Plus précisément le domaine de l’anatomie. Celle-ci est très riche d’éléments historiques. Eneffet, la lecture de cette préface ne se positionne pas uniquement sur un plan technique, mais elle pose les bases d’une nouvelle façon d’envisager le savoir médical. Qui plus est les écrits de Vésale sont innovants puisqu’ils remettent en question, l’héritage d’un savoir antique, celui de Galien. L’intérêt de cette préface réside aussi dans le questionnement que pose Vésale sur la pratique de cequ’il appelle « l’art médical », et sur la mission du praticien. Andreas Vesalius, né à Bruxelles en 1514, dans un milieu de médecins et de pharmaciens, commença son cursus universitaire au Collège du Château (Pedagogium castrense) de l’Université de Louvain. Il prit, en 1533, une inscription à la Faculté de médecine de Paris. La guerre entre François Ier  et Charles Quint obligea l’étudiantflamand, dont le père était au service de l’empereur, à quitter le territoire français. De retour à Louvain, alors qu’il n’était pas encore bachelier, Vésale publia en février 1537 son premier ouvrage, une Paraphrase du neuvième livre du médecin arabe Rhazès, Paraphrasis in nonum librum Rhazæ medici arabis, chez Rutgerius Rescius. Le 5 décembre 1537, date à laquelle Vésale soutint sa thèse pourl’obtention du grade de docteur en médecine, à Padoue. Dès le lendemain, le Sénat de Venise, sous l’autorité duquel l’Université de Padoue était placée, le nommait chirurgiæ explicator, chargé du cours pratique d’anatomie. Dans le même mois de décembre 1537, il pratiqua sa première « démonstration anatomique » ou dissection publique, et en avril 1538, il fit paraître à Venise un recueil de six grandesplanches d’anatomie et de physiologie dédiées au médecin napolitain Narcisse Vertunus Parthenopeus (1491-1551), premier médecin de l’Empereur et du Roi de Naples. Il publia en mai 1538, une révision des Institutions anatomiques, Institutionum Anatomicarum quatuor libri, de Guinter d’Andernach.
C’est en 1543 qu’ André Vésale travailla à la rédaction de deux ouvrages fondamentaux, qui firent entrerla connaissance du corps humain dans le monde moderne, la Fabrique du corps humain en sept livres, De humani corporis fabrica libri septem, et son Abrégé ou Epitome, aujourd’hui encore considérés comme les fleurons de la littérature médicale et de l’iconographie anatomique. Quant au contexte politique de l’année 1543, il concerne l’alliance de Charles Quint et de Charles VII d’Angleterre contre laFrance. Concernant les savoirs et les sciences il faut noter la publication du De Revolutionibus Orbium Coelestium de Nicolas Copernic, mort la même année. Traité qui posa les bases de la révolution scientifique au XVIe siècle. En quoi la préface de Vésale marque t’elle une rupture avec l’héritage d’un savoir et d’une science antique, celle de la médecine et pose t’elle ainsi les bases de larévolution scientifique ?
Tout d’abord nous verrons comment Vésale évoque cet héritage antique et médiéval de la médecine.
Ensuite Vésale dresse le tableau des lieux de pratiques médicales qui lui sont contemporains.
Enfin comment remet il en question l’héritage antique de Galien et en quoi sa démarche est elle un bouleversement pour l’époque.

I] L’Héritage Antique et médiéval de Vésale

Afinde mieux comprendre la démarche révolutionnaire dans le domaine de la médecine, il faut comprendre sur quel ensemble de savoirs se base Vésale pour progresser dans son raisonnement de remise en cause et d’évolution de ce domaine.

A) Les bases antiques de la médecine et la référence de Vésale

A plusieurs reprises Vésale fait des références médicales dans sa préface de La fabrique du...
tracking img