Dissert totalitarisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3706 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I LA POPULATION ACTIVE ET SON ÉVOLUTION
I.
A. La composition et la mesure de la population active DFiche 7. I : Actifs et inactifs

La population active est composée de personnes qui exercent une activité professionnelle salariée et de ceux qui sont sans travail et peuvent prouver qu’ils recherchent un emploi : les chômeurs.

Ce sont les actifs occupés qui, par leurproduction, font vivre le reste de la population, c’est-à-dire les inactifs : ménagères, scolaires, étudiants, personnes sans travail et n’en recherchant pas, retraités.

Taux d’activité = (population active / population de 15 ans et plus) x 100

Taux d’emploi = (population active occupée / population active totale) x 100

Les “inactifs” et les actifs “non occupés” sont donc à la charge desactifs occupés :
Taux de charge = (population inactive + chômeurs / population active occupée) x 100

Depuis 1955, la part de la population active dans la population totale a connu une baisse spectaculaire : ceci est dû au progrès technologique qui a permis que de nombreuses tâches soient accomplies par des machines et au fait que les jeunes poursuivent leurs études plus longtemps pours’adapter au progrès technologique.

B. Évolution et caractéristiques de la population active

( Évolution du nombre des actifs Fiche 7. II
( De 1901 à 1962, la France connaît une longue stagnation de la population active autour de 20 millions de personnes.
( Depuis 1962, une très forte hausse de plus de 4 millions d’actifs s’est produite due à :
( l’évolutiondémographique : baby boom de l’après guerre ;
( l’appel à l’immigration étrangère pour compenser l’insuffisance de la MO(main d’œuvre) ;
( l’augmentation du taux d’activité des femmes ;
( la fin de la guerre d’Algérie qui a provoqué, en 62 et 63, l’arrivée de 1,8 millions de rapatriés dont 600 000 actifs.
( Dans la période récente, deux facteurs ont au contraire freiné la hausse dunombre des actifs :
( le prolongement de la scolarité : 14,6 millions de « ménages »(au sens de l’INSEE) sont élèves ou étudiants, soit 25,5 % de la population française actuelle.
( l’avancement de l’âge de la retraite à 60 ans : 10,6 millions de ménages sont à la retraite, soit 18,5% de la population française.
( Perspectives d’avenir : les démographes prévoient une baisse de la populationactive à partir de 2005-2010 : en effet, la fécondité a régressé entre 1972 et 2000 puisqu’elle n’assurait plus le renouvellement des générations. Depuis 2000, l’indicateur de fécondité a remonté et atteint actuellement ……….

Nous sommes en effet passés de 4 actifs pour 1 retraité (en 1960), à 2,2 actifs pour 1 retraité (en 2000). Les prévisions étant de 1,4 actif pour 1 retraité en 2040.
Lebasculement a commencé à se produire en 2005 quand les générations très nombreuses nées au cours du babyboom(1945-1965) ont commencé à partir à la retraite.
Actuellement 200 000 personnes atteignent 60 ans chaque année en France ; ils seront 4 fois plus nombreux en 2010 ! Et en 2040, un Français sur trois aura plus de 60 ans contre un sur cinq aujourd’hui.

Cependant, il faut tenir compte del’apport de l’immigration : le papy boom devrait entraîner progressivement un besoin considérable de recrutement de nouveaux actifs et il est probable que l’appareil productif fera appel notamment à des immigrés.

( Évolution de l’âge des actifs
L’INSEE comptabilise les actifs par rapport à la tranche d’âge : « 17-64 ans ».
Compte tenu de l’allongement des études, les jeunes rentrentplus tard que leurs parents sur le marché du travail, l’âge moyen des actifs augmente donc. De plus la part des personnes actives de plus de 55 ans a augmenté dans le total des actifs du fait de la part importante dans la population des « baby boomers » dans l’ensemble de la population.
Cependant le taux d’activité des « seniors » a diminué avec l’abaissement de l’âge de la retraite(de...
tracking img