Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1398 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Faculté de droit et de science politique
Année 2009-2010. Licence en droit 5è semestre. Division A

Cours de théorie du droit. 2009.2010
Jean-Yves Chérot

Introduction générale 1. – Une première approche des questions que traite la théorie du droit : La théorie du droit à l’épreuve du raisonnement juridique 2. - Raisonnement juridique et raison pratique 3. - La théorie du droit traitesurtout de la question de la nature du droit 4. - Le lien entre la science du droit et la philosophie générale 5. - Sur une distinction à relativiser. La théorie du droit des juristes et la philosophie du droit des philosophes 6. - L’internationalisation de la théorie du droit 7. – L’objet du cours

Titre 1er. L’approche historique. Les effets de la modernité sur la science du droit au XIXème siècleet au tournant du XXè siècle
Chapitre 1. Les évolutions dans la science du droit au XIXè siècle Section 1. – Principes de la codification en France et effets sur la science du droit Les principes méthodologiques du droit dans la codification française La codification et la science du droit en France au XIXè siècle. L’école de l’exégèse 1830-1880 Section 2. - La science du droit en Allemagne auXIXè siècle. L’école historique, la science du droit romain et la jurisprudence des concepts Savigny Le pandectisme et la science juridique conceptualiste Conceptualisme et formalisme Section 3. - L’école anglaise. Un juspositivisme doctrinal. Jérémie Bentham et John Austin

1

Section 4. - Le formalisme dans la science du droit aux Etats-Unis (Langdell et Gray) Section 5. - Les caractèresprincipaux de la science du droit au XIXè siècle. Le positivisme juridique naissant 1. Notion de théorie générale du droit 2. Le formalisme 3. Fermeture de la science du droit 4. La naissance du positivisme juridique 5. Continuité entre le jusnaturalisme moderne et le positivisme juridique 6. « Positivisme juridique » et « positivisme philosophique ». Chapitre 2. La critique du formalisme juridique.Fin du XIXè siècle/début du XXè siècle Section 1. – Le droit comme moyen en vue d’une fin sociale. La pensée juridique de Jhering Section 2. – Le prolongement en France. La critique de la « méthode traditionnelle » et l’avènement d’une nouvelle science du droit (Gény, Lambert, Esmein, Demogue) 1. F. Gény (1861-1959)- « Méthodes d’interprétation et sources en droit privé positif », 1899 2. E.Lambert 3. A. Esmein et le manifeste de la Revue trimestrielle de droit civil 4. René Demogue (« Les notions fondamentales du droit privé », 1911) Section 3. - L’antiformalisme aux Etats-Unis. Sociological jurisprudence, pragmatisme et réalisme juridique (Holmes, Pound, Dewey, Lewellyn) 1. R. Pound (1870-1964) et O. W. Holmes (1841-1935) 2. L’arrière plan pragmatiste et Dewey 3. Le réalisme juridique(legal realism) ; Karl. L. Llewellyn (18931962) Section 4. - Les leçons (provisoires) des courants anti-formalistes et ayant une conception ouverte du droit. Vers une science empirique du droit ou vers un nouveau dogmatisme

2

Titre 2. – La philosophie analytique du droit
Sous titre 1. – Les théories du droit dans le contexte du positivisme logique Chapitre 1. – Kelsen (1881-1973) Section 1.- Biographie et œuvre Section 2. – La théorie pure du droit, comme épistémologie juridique Section 3. – Les apports à la science du droit 1. Remise en cause des fondements du droit privé et de la différence entre droit privé et droit public 2. L’identité Droit et Etat. Remise en cause des concepts métaphysiques d’Etat 3. La notion de norme. Les définitions dans la science du droit 4. La placeréduite du concept de droit subjectif 5. Le contrôle de constitutionnalité 6. La hiérarchie des normes. Conception statique et conception dynamique Chapitre 2.- Alf Ros et le réalisme juridique scandinave (chapitre non traité) Sous titre 2. – Les théories du droit dans le contexte du tournant linguistique et herméneutique Chapitre 1. - Herbert Hart (1907-1992). Le droit comme convention sociale...
tracking img