Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2922 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
‘’Le colonel Chabert’’
(1832)

nouvelle de BALZAC

Résumé

Ce roman raconte l’histoire du colonel Chabert en 1819, à son retour en France. Blessé au cours de la bataille d'Eylau en 1807 il fut déclaré mort. Il avait été jeté à la fosse commune et se réveilla blessé sous une montagne de cadavres. Miraculeusement il arriva à s’extraire et s’aperçoit qu’il a la tête ouverte. Il s’évanouitdans la neige et est sauvé par une femme qui le recueille chez elle. Durant 6 mois il reste entre la vie et la mort puis est admis à l’hôpital d’Heilsberg où un chirurgien s’intéresse à son cas et établit l’endroit où il avait été trouvé, sa description,… . La guerre le chasse de cette ville et il erre jusqu’à se faire enfermer comme fou à Stuttgart où il resta 2 ans. Il renonce à raconter qu’ilétait le Colonel Chabert et son histoire pour rejoindre Paris. Il se rend chez Maitre Derville afin de lui raconter son histoire et de retrouver son argent son rang et sa femme. Malheureusement cette dernière s’est remariée avec le comte Ferraud. Maître Derville accepte finalement de s’occuper de l’affaire. Il demande à la comtesse de se rendre à l’étude où le colonel était lui aussi présent afin derédiger un préambule dans lequel elle reconnait que son mari est en vie, qui annulera leur mariage et l’obligera à lui verser une rente. Cela ne convient pas à la comtesse qui ne veut pas de procès. Le colonel intervient et la comtesse fait mine de ne pas le reconnaitre. Ces derniers se retrouvent dans le coupé de celle-ci où elle admet l’avoir reconnu et l’invite dans sa maison de campagne. Il estsur le point d’accepter de ne pas faire le procès lorsqu’il surprend une conversation entre son ex femme et Delbecq une sorte de secrétaire du comte Ferraud dans laquelle il complote contre le colonel. Il est furieux et éprouve du dégout pour la comtesse. Il décide d’abandonner tout ce qu’il réclamait. Il finit sa vie dans l’hospice de vieillesse pauvre et anonyme refusant qu’on l’appelle par lenom de Chabert et devient le numéro 164, septième salle.

Point de vue : Balzac est un narrateur objectif, omniscient, qui a le point de vue de Dieu, mais qui peut donner aussi la vision du personnage : la description de l'étude (un morceau typiquement balzacien) ne vient que lorsque Chabert entre en scène ; le lecteur la découvre alors comme il la voit.

Focalisation : À part le longpréambule quelque peu inutile qu'est la scène de l'étude, la focalisation est constamment maintenue sur Chabert.

Intérêt documentaire

Le tableau historique : La nouvelle montre les changements de la situation politique survenus en France de la Révolution à 1819, qui expliquent le comportement des personnages.
Chabert s'est fait lui-même dans la France postrévolutionnaire, capitaliste et bourgeoisdont l'argent sera bientôt l'unique valeur.

L'ancienne société était fondée sur le prestige du nom : ainsi, celui du comte Ferraud. Il était encore une valeur mais manifestait un changement de statut social. Chabert (qui, pour les clercs de l'étude, n'est qu'un « vieux carrick», du fait de l’ample redingote qu’il porte) essaie de retrouver un nom auquel il a donné du prestige en devenant lecolonel Chabert puis le comte Chabert. Quant à la prostituée Rose Chapotel, comme toute femme qui n'existe qu'à travers l'homme qu'elle a épousé, elle n'a rien eu d'autre à faire pour monter dans l'échelle sociale que de s'approprier d'abord le nom du second puis le nom du premier, chacun des mariages étant encouragé par Napoléon : «Comtesse Chabert, comtesse Ferraud, tu grattes un peu le vernis et tutrouves la Rose Chapotel qui a toujours vendu dix francs ce qui valait trois sous !» C'est autour de la possession de cette femme qu'entre ces deux hommes qui ne se rencontrent jamais s'effectue le choc symbolique de deux mondes, que se résume la lutte pour le pouvoir. Mais le monde réellement nouveau est représenté par Derville qui, lui, essaie de se donner un nom, qui est le véritable...
tracking img