Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Que pouvons-nous attendre de la technique ?

Attendre
1. du latin attendere, signifie prêter attention
2. rester dans un lieu jusqu’à ce qu’arrive quelqu’un, quelque-chose : attendre un ami, attendre l’autobus.
3. compter sur la venue prochaine de quelqu’un, de quelque-chose : attendre une lettre.
4. être prêt : le diner nous attend
5. attendre après une personne, après une chose, avoirbesoin d’elle : il y a longtemps que l’on attend après vous.

Technique
1. du grec tekhnê qui signifie ruse, stratagème qui permet de contourner un obstacle.
2. savoir faire, instruisant une production, c’est un ensemble de procédés codifiés permettant la réalisation efficace d’une fin poursuivie dans l’activité
3. matérialisation de l’intelligence qui facilite l’accès aux finspoursuivies. La valeur d’une technique se mesure à son efficacité, à l’économie des moyens qu’elle exige que l’on déploie et à la simplicité avec laquelle elle permet d’atteindre la fin.

Introduction
L’homme à pour habitude de penser que la technique, (adjectif dérivant du grec et signifiant ruse, stratagème permettant de contourner un obstacle) est seulement un savoir-faire, instruisant uneproduction, que c’est un ensemble de procédés codifiés permettant la réalisation efficace d’une fin poursuivie dans l’activité.
Cependant à partir de la définition du travail, nous pouvons comprendre que la technique n’est pas seulement un savoir-faire instruisant une production. On appelle « travail », l’activité proprement humaine qui s’exprime à partir d’une transformation du réel. Travailler c’estnier l’état de la réalité et agir en vue de donner à celle-ci un mode d’être plus conforme à nos désirs. Le travail se présente également comme une activité productrice de certains biens qui suppose l’intervention d’une intelligence consciente de se projeter vers certains buts.
Dans les Manuscrits de 1844, Marx critique les effets aliénants du travail dans la forme perverse qu’il prenddans la société capitaliste. A partir de la définition de la technique, du travail et de ce que pensent certains philosophes, nous serons en mesure de nous demander quel est véritablement le rôle de la technique, mais également ce qu’elle peut apporter à l’homme ? Que pouvons-nous attendre de la technique ?

Le travail est-il une malédiction et la technique a-t-elle pour but de libérer l’homme dela malédiction qu’est le travail ?

1. Dans un premier temps, nous verrons que le travail est une malédiction
• Le travail est du domaine de la contrainte
Le mot travail est issu du latin « tripalium » qui désigne un appareil formé de trois pieux permettant de maintenir les chevaux pour les ferrer, main aussi un instrument de torture.
Dans la Bible, le travail estprésenté comme une punition. Adam pour avoir péché est chassé du jardin d’Eden et Dieu lui dit « Tu mangeras ton pain a la sueur de ton front. » (Genèse).
Le travail est soumis au règne de la nécessité et du besoin. C’est le domaine de la contrainte, de la peine, de l’urgence du besoin et comme le dit Aristote : « Toute action imposée par la nécessité est naturellement fâcheuse. »
•Sans travail, pas d’espèce humaine
C’est bien parce-que l’homme doit lutter contre la nature pour satisfaire ses besoins qu’il est amené à développer ses facultés physiques et intellectuelles, et de s’éloigner ainsi de son animalité originaire.
Le travail oblige le moi à sortir de lui-même, il rapproche les êtres les uns des autres dans la poursuite d’un but commun à tous : cette conscienced’appartenir à une communauté qui le dépasse et de participer à son développement constitue l’être générique de l’homme et le distingue de l’animal.
• Le travail, par essence est libérateur
En libérant l’homme du besoin, le travail permet l’accès à la jouissance que procure l’art, la culture. En transformant la nature, l’homme lui donne la forme de son intériorité et peut ainsi...
tracking img