Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ignorant est-il libre ?

Selon Descartes « le plus bas degré de la liberté c ‘est encore de la liberté », nous pouvons l'adapter en disant que si l’ignorance est le plus bas degré dans l’échelle du savoir humain c’est encore du savoir. La difficulté est justement de savoir si un ignorant est conscient de son ignorance, à savoir s'il est responsable des ses actes et conscient de son librechoix, conscient de son état d’homme libre ou pas, car à priori selon le sens commun le sage est libre car il détient la connaissance alors que la liberté est impossible à l’ignorant. A posteriori l’homme peut dépasser son ignorance, ne serait-ce que par dignité, car il détient le savoir aussi minime soit il pour pouvoir évoluer dans un monde libre, oui mais l’érudit est-il aussi libre que le senscommun veut bien nous laisser croire. De l’érudit ou de l’ignorant lequel est le plus libre ? Qu’elle est cette force qui les pousse à se dépasser ?

« Je sais que je ne sais rien » cette parole socratique nous plonge immédiatement dans le cœur du sujet car on ne parle pas de savoir qu'à telle heure on doit faire telle ou telle chose. On évoque le savoir qu’on croit détenir à un niveau plusfondamental. Savoir comment évoluer intérieurement, comment être plus juste, comment se connaître soi-même, comment être libre, vivre heureux, connaître le monde, etc. s’il est coutume de dire que l’ignorant n’est pas libre car il n’a pas la connaissance suffisante pour faire valoir son libre arbitre, qu’il est forcément dépendant de la volonté des autres (ceux qui savent) il a non seulement le droitd’être libre, mais à aussi le droit d’affirmer ou de nier, ce qui est le fondement de tout homme sans qu'un savoir soit nécessaire.
Mais il n'est pas dit que cette liberté sera effective au sein de la société car l’ignorant n’a pas conscience de ce qu’il fait, des tenants et des aboutissants de ses actes. Dès lors, ignorant les craintes et le souci des lois, libre à lui de faire ce que bon luisemble, comme l’enfant qui grimpe à l’arbre sans peur de tomber et de se casser une jambe car il n’a pas encore eu la connaissance, l’expérience de ce traumatisme. Mais alors, l’ignorant comme l’enfant, exempt du savoir, seraient libres ?
Selon Socrate il faut distinguer les actes fait par ignorance de deux manières, si le sujet en ressent du repentir on estime qu’il a agit involontairement,(assommer son fils en pensant que c’était un cambrioleur en pleine nuit), et s'il ne se repent pas, on pourra dire qu’il a agit non volontairement, (enfreindre la loi d’un pays par méconnaissance de celle-ci), en effet tout réside dans l’ignorance des particularités de l’acte ou de ses circonstances. Au tribunal on jugera un drame sur des circonstances atténuantes comme la non volonté c’est à dire quandle sujet n’éprouve ni affliction, ni repentir, voire de l’indifférence, on considèrera que le sujet n’a pas conscience de ses actes, mais est-il libre pour autant ? Ce qui nous ramène à la conscience comme Descartes le conçoit c’est à dire la connaissance de sa volonté « Car elle (la volonté) consiste seulement en ce que nous pouvons faire une chose ou ne la faire pas, (c'est-à-dire affirmer ounier, poursuivre ou fuir) ou plutôt seulement en ce que pour affirmer ou nier, poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose (…) » C’est pourquoi il fait de l’indifférence le plus bas degré de liberté, car l’indifférence est vraiment un manque de respect et d’implication. Mais nous ne pouvons fuir ou poursuivre que ce que nous comprenons.
Or l’ignorant loin d’être sot sortira de sonignorance grâce à l’autre, c’est en effet le regard de l’autre qui pourra lui donner conscience de son état, il se construira dans le regard de l’autre. Prenons l’exemple des centres sociaux qui permettent aux personnes les plus démunis et qui n’ont pas accès à la culture ou au savoir de pouvoir agir pour agir par soi-même, l’intégration à un groupe pour prendre conscience de soi. Un...
tracking img