Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie
D’entrée de jeu, Augusto Pinochet est naît dans une famille modeste. Dans son jeune âge, il a complété toutes ses études pour ensuite s’inscrire à l’école militaire. Une partie de sesétudes primaires et secondaires a eue lieu dans un collège religieux. Pinochet a été refusé à trois reprises à l’école militaire. Enfin, en 1933, lors de sa quatrième tentative, il réussit enfin. Au boutde quatre années, il obtient son grade d’Alférez, c’est-à-dire de sous-lieutenant, dans l’infanterie.

En 1939, il obtient le grade de lieutenant. En 1947, lors de la guerre froide, Pinochet étaitresponsable d’un camp de prisonniers communistes, sur ordre du président Videla. Par la suite, Pinochet obtient graduellement les titres de commandant et officier d’État-major, en 1953. Avant dedébuter des études en droit à l’Université du Chili, il va terminer ses études à l’Académie de guerre de Santiago. En 1963, il obtiendra la direction de l’école militaire de Santiago. Dès lors, ilaccumulera les succès dans sa carrière militaire. En 1967, il est promu au rang de colonel. En 1968, il est nommé chef d’État-major à Santiago. En 1969, il devient le chef de la Sixième division à Iquique.Enfin, en 1970, il est nommé général de brigade par Eduardo Frei, le président.

Suite aux élections d’Allende, les tensions montent au sein du pays, 1970. Par conséquent, l’armée doit intervenir àplusieurs reprises, notamment lors de grèves. En 1971, Pinochet, qui était chargé de l’ordre public à Santiago, fait comprendre aux manifestants que si l’armée arrive, il y aura des morts. Il saisie lejournal Tribuna qui a émis des propos négligents au sujet de l’armée. Aussi, Pinochet sert d’aide de camp à Fidel Castro, lors de sa visite au Chili. En 1972, il devient chef d’État-major du généralCarlos Prats. Il développe plusieurs liens avec des hauts placés, notamment avec le ministre de la Défense, José Tohá. Il est nommé, en 1973, général de division puisqu’il a mis fin à la rébellion...
tracking img