Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse thématique : Génération(s)
« J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie. » (Paul Nizan) 

Approche diachronique : de l’étymon grec, génos / naissance, famille, espèce ; ainsi que le suffixe gène (pathogène, allergène, etc.). Puis passe par le latin et offre un champ prolifique : généalogie, général, générer, gens, gentil, générique, genre,généreux, genèse, génétique, génie, génocide, géniteur, progéniture…

Approche notionnelle : *1/ action d’engendrer / génération ovipare ou vivipare. « Il n’ya jamais de génération spontanée en littérature » (Henriot). Ex : le mouvement Romantique au début du XIX° à la fois foncièrement novateur et expliqué par ce qui précède. 2/ par métonymie, espace qui sépare les degrés de filiation. 3/ ensembled’individus engendrés à la même époque.

Problématique

La vie est scandée, organisée autour d’un double mouvement de continuité et de rupture, de transmission et de nouveauté, c'est-à-dire autour d’un paradoxe alliant deux réalités organiques tout aussi prégnantes et pourtant antinomiques. Que serions-nous en effet sans la tradition / transmission qui est la condition de notre richesse ? Pourautant cette réalité se double, à l’instar de la fameuse querelle des Anciens et des Modernes, d’un autre aspect tout aussi indéniable, celui de la rupture, du conflit intergénérationnel, du besoin de prendre à son propre compte l’existence, d’en renouveler les formes.

Le fait générationnel se décline tant dans le domaine épistémologique que dans celui de l’intimité et du relationnel. Après avoirtenté d’en cerner les contours, nous l’analyserons comme une chaîne, au sens polysémique du terme : enchaînement/concaténation et enchaînement/emprisonnement dont il est indispensable de se libérer.

I / Le fait générationnel

*** Fait générationnel = sentiment de partager une même vision du monde par le fait d’une « situation de génération » (K. Mannheim) : même idéologie ambiante, mêmehabitus. Exemples : Ex : génération romantique, Années folles, 68, hippies, bobos, bof génération, Tien an Men (1989), Internet, Obama, etc. Cet ensemble générationnel existe même si à l’intérieur cohabitent des unités différentes : il s’opère « indépendamment des adhésions ». Plusieurs unités de générations qui se combattent mutuellement peuvent former un même ensemble générationnel. Ce que confirmeJ.L. Excousseau, in La mosaïque des générations, en évoquant une « personnalité de génération » : le fait G ne se confond pas avec l’étude démographique et se vérifie dans les « sensibilités matérielles ». Pour aujourd’hui, il est aisé de citer la longue théorie de nouveautés, comme le téléphone portable, l’utilisation « sociale » d’internet ou le multimédia.

Filmo, in Le Monde de l’éducation,par exemple synthétise les tendances fortes qui marquent les différentes générations et la distance envers le politique qui caractérise la jeune génération actuelle. 

*** Le fait générationnel correspond sans doute également au besoin psychosociologique de se définir en se différenciant pour exister, se démarquant afin de se trouver ?

*** Ne pas méconnaître tout de même que le fait de telleou telle génération est souvent la résultante d’une définition a posteriori, par l’entremise d’observateurs, de sociologues, d’historiens. Ex : génération du baby boom. C’est rarement le groupe concerné qui se définit ou se sent comme tel.

Il y a donc risque de construction artificielle, voire, par la suite, de transformation et de déformation en mythe. Exemple : les Années folles.

*** Celapeut n’être en fait qu’une « cohorte de naissance » selon la formule de Louis Chauvel = groupe vidé de tout contenu social ou idéologique. Chauvel développe l’idée que la réalité sociale prédomine sur les facteurs démographiques et que les clivages sociaux restent déterminants pour les segments de population au sein d’une même génération.

Plantu souligne cette même idée : la réalité la...
tracking img