Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte
Un barrage contre le pacifique
La grande ville
I- Description d’un paradis clos
1) La richesse et ses signes
* Le haut quartier : propreté, fortune, immense,luisance, éclatante blancheur…
* Un cadre paradisiaque : planté d’arbres, gazons, et des parterres de fleurs, beauté des quartiers et des avenues.
2) Des symboles
* Blanc immunité,innocence, propre.
* Lieu saint sanctuaire, propreté…
* Plusieurs villes, emboitement de villes, on en distingue au moins 2 : la ville blanche et la ville rouge.
* A ce blanc sipropre vient répondre le rouge, le rouge du sang, le sang de l’exploitation.
* Ville blanche= addition de costumes, d’individus.
* Opposition entre un centre assez sale, jaune,poussiéreux, bondé et une périphérie blanche, propre, verte, immense et entretenue.
* Un détail : le blanc est salissant les gens (les colons) sont mauvais.
3) Un narcissisme arrogant* Seule préoccupation : soi.
* Satisfaction, autarcie : la race blanche savoure son propre spectacle.
II- Une dénonciation progressive
1) Séparation spatiale
* Ne… queexclusion
* Démesure : la mesure surhumaine de la démarche blanche
* Les tramways sont la limite entre le centre et la périphérie
Trams = peuple indigène ou colons pauvres /voiture = riche
* Espace orgiaque
2) L’exploitation le détournement des valeurs
* Les garçons déguisés en blanc objets de décoration, devenus inutiles en pots et smoking, sansidentité propre
* L’Eden et l’univers paradisiaque se fissure
* Un bordel magique : oxymore
* Contrefaçon, mensonge
* Le sacré est dévalué : « le prêtres de cette Mecque »financiers
* Le sang de l’exploitation saignaient les arbres, se saignaient eux même.
* Le latex coule, le sang aussi sauf que le sang n’est pas précieux dénonciation du colonialisme.
tracking img