Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De la séduction dans Les Égarements du cœur et de l'esprit de Crébillon fils La préface du roman Les égarements du cœur et de l'esprit semble répondre, a priori, à toutes les normes usuelles qui justifient généralement une préface, à savoir la présentation de la position de l'auteur par rapport à son œuvre, l'établissement d'un contact de complicité et de compréhension entre l'écrivain et lelecteur, les définitions des idéaux romanesques et sociaux qui déterminent la dite œuvre et un bref résumé de l'histoire qui va suivre. L'œuvre romanesque est une œuvre de fiction qui ne se réfère pas à la réalité concrète mais au genre humain en général. Toute tentative d'identification d'un des héros fictifs avec une personne authentique est pernicieuse et inutile. Le but du roman est d'instruireen divertissant. En peignant les mœurs dépravées de la société, Crébillon dénonce les vices et les égarements, et en les dévoilant, il avertit et prévient le lecteur. Il justifie donc son choix et se présente comme un écrivain qui respecte les normes et qui défend la vertu et la moralité. Crébillon tend, tout le long de la préface, à placer son œuvre dans le cadre de la norme et de la tradition.Il veut rassurer. Il réussit d'ailleurs à convaincre, et on a généralement tendance à prendre au pied de la lettre ses affirmations, comme par exemple Ernest Sturm qui, dans une étude Crébillon fils et le libertinage au XVIIP siècle, écrit Dans Les Égarements du cœur et de l'esprit qui pourraient porter en sous-titre: «de l'éducation d'un libertin», Crébillon peint les épreuves parfois obscuresque traverse un adolescent afin d'être admis sur un pied d'égalité dans les salons privés de l'élite aristocratique (...) Les égarements traitent l'inévitable conflit entre l'individu et un monde fortement hiérarchisé et replié sur lui-même. Crébillon annonce qu'il va raconter l'histoire d'un jeune noble, Meilcour, qui entre dans le monde, innocent et naïf, et qui, au fil du temps, apprendra, àses dépens, à connaître et à comprendre les fonctionnements de la société et les motivations de conduites des êtres humains: On verra dans ces Mémoires un homme tel qu'ils sont presque tous dans une extrême jeunesse, simple d'abord et sans art, et ne connaissant pas encore le monde où il est obligé de vivre. La première et la seconde partie roulent sur cette ignorance et sur ses premiers amours.C'est dans les suivantes, un homme plein de fausses idées, et pétri de ridicules, et qui est moins entraîné encore par lui-même, que par des personnes intéressées à lui corrompre le cœur, et l'esprit. On le verra enfin dans les dernières, rendu à lui-même, devoir toutes ses vertus à une femme estimable; voilà quel est l'objet des Égarements de l'esprit et du cœur (Crébillon, Les Égarements, col. laPléiade, Les romanciers du XVIIP siècle, 11, p. 11). Le roman est doublement éducatif puisque, en racontant l'acheminement de Meilcour de l'ignorance vers la connaissance et le savoir, clés de la vertu et de la moralité, il permet au lecteur de s'instruire et de comprendre également le monde, la vie, et la psychologie humaine. La leçon de vie que Meilcour reçoit est aussi une leçon de vie quiéclairera et instruira le lecteur. Jusqu'ici, j'ai présenté le côté extérieur, évident, connu et reconnu de la préface. Crébillon essaie de convaincre le lecteur d'adopter cette optique avec force redondances. Pourtant, si l'on examine le texte un peu plus attentivement, on remarque une récusation des affirmations à l'instant même de leur énonciation, et une perversion du jeu par celui qui en a donnéles règles. Le pacte que Crébillon a établi avec le lecteur, ce contrat de lecture, cette préface, où l'auteur annonce à ce dernier ce qu'il va lire, comment le lire et quelle sorte de leçon il en tirera, ce pacte est un leurre, et dès le début, Crébillon trompe, ment et se conduit avec le lecteur en maître de séduction. Le mensonge se trouve dans le texte même puisque Crébilllon y a...
tracking img